ON AIR - Glü (13/28) - 19/05/2017

Retour en arrière × Vider le champs
ON AIR

ON AIR

Glü

  • 8 minutes

Disponible encore

Glü est un groupe bruxellois mélangeant électro, drum & bass et triphop. Il dit défier la notion fondamentale de la musique électronique et transcender le format en introduisant le musicien comme "machine humaine". Pour lui, l'homme devient une machine à jouer. C'est ça qui les différencie des autres: ils font de l'électro avec leurs instruments respectifs, en live, ce que beaucoup font derrière un ordinateur. Derrière cela, il y a aussi une idée sociologique : de nos jours, l'Homme confie le plus gros de sa création aux machines. Glü refuse cela et veut apporter quelque chose de nouveau. Résultat : ce qu'ils font ne ressemblent en rien aux musiques électro que l'on voit généralement.

Ce groupe est une sorte d'ovni. Dans son son, beaucoup de choses se mélangent et se traversent. La base est un bon gros son de drum'n'bass, un peu de trip-hop, de jungle, de dubstep... avec une teinte de jazz.

Après des années à jouer du jazz et du hip-hop, Martin Daniel et Dorian Palos ont commencé à expérimenter des rythmes plus électroniques et minimalistes. Ils ont ensuite accueilli Alex Rodembourg. Cette formation compose le trio de base de Glü depuis 2011. François Gaspard est arrivé un peu plus tard.

Une fois leur style trouvé, en 2012, les musiciens ont sorti leur premier EP, « #1 », enregistré sur le label bruxellois Spank Me More.

Le 2 février 2014, le groupe a dévoilé son single « Hunter ». Son deuxième EP « #2 » a suivi le 22 mai 2014, cette fois-ci chez Naff Rekordz. Pour cet album, le groupe a collaboré avec le MC américain Deco qui y a ajouté une touche de rap. Alors que certains morceaux sont bizarrement lents et transcendants, d'autres sont très énergiques. Dans ce EP, les différentes sonorités se succèdent et cela, de manière très intelligente.

Pour le graphisme de ce disque, le groupe a fait appel à l'artiste bruxellois FSTN. Son univers aussi est un peu étrange, décalé. Le résultat est cohérent avec « #2 « : un esprit futuriste et transcendant qui apporte une approche différente du moment présent.

Ensuite, le groupe est passé au nombre de cinq avec l'arrivée de Charles Bruere. Il a rejoint le groupe en tant que vidéo-jockey lors des live. La scénographie des lives est construite autour de la projection d'images partout (derrière eux, sur eux, etc.). Au-delà de la musique, le groupe accorde une grande importance au fait de se créer une identité visuelle propre. Il fait notamment beaucoup de teasers.
Le 1er mars 2017 est sorti « Three », le premier album du groupe, présenté au Beursschouwburg.

Détail

Vous aimeriez aussi

On air

Liens promotionnels