Auto Mobile : AutoMobile sur Auvio

tous les sites
Nous avons essayé la Ford Shelby GT40 en 2015 à Francorchamps

Nous avons essayé la Ford Shelby GT40 en 2015 à Francorchamps

AutoMobile

  • 4 min 31 s

C’est une de mes histoires préférées, l’un de mes essais marquant également ! Début des années 60, la compétition commence à coûter très cher à Enzo Ferrari. Des rumeurs font état de difficultés financières. Disputer simultanément les courses d’endurance et le championnat du monde de Formule 1 est onéreux pour Enzo l’orgueilleux ! Pourtant, Ferrari gagne (F1 58,60,64) et n’arrête pas de gagner la plus grande course au monde, les 24h du Mans ! 1949, 1954, 1958 et puis six victoires consécutives entre 1960 et 1965 avec notamment les légendes belges Olivier Gendebien et Paul Frère. Ferrari est à vendre ?? Fin 1962, Enzo Ferrari fait savoir à Henry Ford II (petit-fils du fondateur) qu’il est ouvert à la négociation. Il est prêt à céder Ferrari ! Incroyable mais… les Américains y croient !! Les négociations commencent. Les informations divergent. Enzo Ferrari voudrait conserver la direction du département compétition, ce que Ford ne souhaite pas puisque les Américains désirent racheter Ferrari pour remporter plus rapidement (plus facilement ?) les 24h du Mans ! D’autres échos font état de négociations plus sereines. De climat de confiance. Un accord aurait dû être signé début juillet 1963… mais Enzo Ferrari ne viendra jamais ou s’arrangera pour ne pas rencontrer Henri Ford II qui se serait déplacé en personne à Maranello, là où se situe l’usine Ferrari, non loin de Bologne ! Cependant, le Commendatore aurait réussi son pari : provoquer un sursaut de fibre nationaliste italienne et pousser la famille Agnelli, propriétaire de FIAT, à investir dans la firme au cheval cabré ! Ferrari est sauvé. Ford n’a qu’à retourner galoper ailleurs !" Vous ne voulez pas qu’on vous rachète ? Et bien, nous vous affronterons et nous vous battrons ! " C’est en substance la réaction des Américains pour laver l’affront Ferrari ! La fabrication d’une voiture qui servira de base à une inscription aux 24h du Mans devient LA priorité numéro 1 d’Henry Ford II ! Début avril 1964, la GT40 (pour 40 pouces de hauteur) est présentée au salon de Detroit. Déjà !C’est encore trop tôt, trop chaud, la vengeance est un plat qui se déguste froid ! La prénommée Ford GT40 va devoir faire ses maladies de jeunesse. 1964 et 1965 sont synonymes de problèmes mécaniques pour l’américaine et de victoires pour Ferrari. Encore ! Mais ce sera la dernière des Italiens au Mans ! Car en 1966, Ford va s’offrir une revanche éclatante en s’adjugeant les trois premières places des 24h du Mans. Et ce qui est insolite, c’est que ce n’est pas un duo de pilotes américains qui monte sur la plus haute marche du podium, mais un duo néo-zélandais composé de Chris Amon et de Bruce McLaren (le futur fondateur de l’écurie McLaren). De 1966 à 1969, Ford gagnera Le Mans quatre années d’affilée avec la mythique GT40. Les belges Lucien Bianchi (68) et Jacky Ickx (69) font partie des équipages victorieux.

Détail

Auto Mobile

Auto Mobile
Auto Mobile

Prochain direct

à 22h17 sur La Deux

Auto Mobile

Extraits

Bonus

Liens promotionnels