Congo 1960: Les mémoires noires : 1958, Léopoldville, au Congo belge : ville blanche, cité noire sur Auvio

tous les sites
Mémoires noires d’une indépendance 1

La Première - Histoire

Mémoires noires d’une indépendance 1

1958, Léopoldville, au Congo belge : ville blanche, cité noire

  • 37 min

Le 30 juin 1960, le Congo devient indépendant. Il y a 60 ans, se tournait une page de l'histoire de l'Afrique, mais aussi une page de l'histoire de la Belgique. Lors des émissions RTBF "Mémoires noires d'une indépendance", diffusées en l’an 2000, les Congolais nous racontent la fin du Congo belge, et leur indépendance. Des reportages qui donnent la parole à des Congolais de tous les milieux, depuis le maçon jusqu'au futur ministre. Une histoire et un point de vue méconnus en Belgique comme au Congo. Nous partons en 1958 à Léopoldville, aujourd’hui Kinshasa, la capitale d’une colonie modèle. Léopoldville coupée en deux. Congolais et Européens, chacun de leur côté, dans un apartheid de fait. C’est le « colour bar », la barrière de couleur. La ville est partagée physiquement, avec d’un côté la ville blanche, de l’autre, la cité noire. Entre les deux, la zone verte, le no man’s land. En 1958, il n’y a pas grand monde qui imagine que l’histoire va s’accélérer brutalement. Un reportage de François Ryckmans, réalisé par Eric d’Agostino.

Détail

Chargement ...
Liens promotionnels