Studio Foot : les résumés : sur Auvio

tous les sites
Mata sur le titre de Bruges : "C'était un stress incroyable, je ne souhaite ça à personne"
Studio Foot : les résumés

RTBF Sport - Jupiler Pro League

Mata sur le titre de Bruges : "C'était un stress incroyable, je ne souhaite ça à personne"

  • 1 min 35 s

En partageant l'enjeu (3-3) sur la pelouse d'Anderlecht le Club de Bruges a assuré son titre de champion de Belgique. Un sacre acquis après des play-offs lors desquels les Brugeois n'ont cessé de voir Genk se rapprocher et qui n'ont pas été facile à gérer comme le confirme Clinton Mata au micro d'Eleven Sports : "Je vous jure, ça a été dur. Il y avait la pression, le stress mais ça fait partie du football. Il fallait rester fort et je pense que ce titre est mérité. On l’a fait pour les supporters et pours les dirigeants qui ont mis beaucoup d’énergie tout au long de cette année. On a eu une situation difficile avec le corona. C’est magnifique. On peut enfin respirer et fêter ça".

Le latéral brugeois l'affirme, la pression était belle et bien présente malgré les discours rassurants que tenaient les Brugeois ces dernières semaines : "C’était un stress incroyable. Je ne souhaite ça à personne. On a commencé avec 11 points d’avance je pense, puis on a été rattrapé, on a été critiqué dans la presse. Mais on a fait le dos rond, on est resté soudé ensemble et aujourd’hui je pense que c’est mérité et on va célébrer".

Avec une faute de main commise dans son rectangle, Mata a permis à Anderlecht d'égaliser sur penalty juste avant la mi-temps à la suite d'une panenka de Nmecha. Mais cela ne l'a pas sorti de son match : "C’est ça la beauté du football. Je fais cette main et mon père me dit toujours que quand ce genre de chose arrive, il faut garder la tête haute et continuer, ça arrive. Dès que j’ai touché le ballon de la main, j’ai directement pensé à mon papa et à ma maman, je savais qu’ils regardaient ce match, il y avait beaucoup de stress donc je suis très content".

Et ce titre obtenu sur le terrain a donc une toute autre saveur que celui glané suite à l'arrêt des compétitions l'année dernière : "Clairement parce que là on peut le fêter, on a été jusqu’au bout et mentalement on peut relâcher".
En ne perdant pas, Bruges s'est enlevé la pression d'un match pour le titre face à son dauphin limbourgeois. Le Club recevra Genk en champion ce dimanche dans un match sans enjeu puisque Genk est également assuré de terminer deuxième.

Détail

Clasico

Les résumés de Standard-Anderlecht

Chargement ...