Les Sentinelles : Bruno Colmant sur Auvio

tous les sites
Les Sentinelles

La Trois - Culture

Les Sentinelles

Bruno Colmant

  • 54 min

Bruno Colmant est belge, économiste, académicien, professeur dans différentes universités et CEO de la banque Degroof Petercam. Dans cet entretien mené par Caroline Veyt, il va aborder la crise actuelle et essayer d'envisager des perspectives pour l'avenir. Bruno Colmant nourrit aussi une passion pour l'écriture. On le surnomme le Simenon de l'économie. Il a publié près de 80 livres de finance, de comptabilité et de fiscalité. Sans compter les 5000 articles publiés dans la presse écrite. Son dernier ouvrage en date s'intitule "Hypercapitalisme. Le coup d'éclat permanent". Dans la crise inédite que nous vivons, le secteur de l'Horeca est durement touché. La Culture et le tourisme sont également délaissés et les mouvements de révolte sont de plus en plus fréquents. De nombreuses personnes se retrouvent sur le carreau et l'on s'attend à une explosion des faillites. Au niveau mondial, certains se portent mieux qu'avant la crise. Ce sont les géants du numérique, les éditeurs de logiciels de visioconférence, la grande distribution, les pharmacies... En Belgique, qui a profité de la crise ? Le fossé entre les riches et les pauvres s'est-il accentué ? La vie économique est cyclique : expansion, crise, récession, reprise. Nous sommes en pleine récession et il est difficile d'évaluer le temps que pourra durer cette période. Notre système économique devrait-il être remis en question ? La crise nous donne une occasion rêvée de changer, en donnant la priorité à la relance sociale, salariale et écologique. Car notre système économique est déconnecté du bien-être des citoyens. Quel serait le modèle de société idéal et comment trouver un juste milieu entre le néolibéralisme anglo-saxon et l'Etat providence ? C'est à toutes ces questions que Bruno Colmant répondra. Sans oublier celle, brûlante, de la jeunesse, sacrifiée dans cette crise. Les jeunes se sont retrouvés coupés de leurs semblables, brisés dans leur élan, sans possibilité d'exercer des jobs d'étudiants, avec d'énormes difficultés à se positionner sur le marché de l'emploi. Comment leur redonner espoir ?

Détail