Vidéos d'info : Amina, étudiante en école de coiffure sur Auvio

tous les sites
Les salons de coiffure peinent à engager: bientôt une pénurie de coiffeurs?

Info

Les salons de coiffure peinent à engager: bientôt une pénurie de coiffeurs?

Amina, étudiante en école de coiffure

  • 1 min 12 s

Le métier de coiffeur a été officiellement déclaré comme critique. Cela veut dire que les offres d'emploi sont moins facilement ou moins rapidement satisfaites. Sur le site du Forem, nous avons répertorié 204 offres d'emploi.

Dans les écoles de coiffure, pourtant, les inscriptions ne sont pas vraiment à la baisse. Nous sommes à l'école Jeanne Toussaint à Bruxelles. C'est une école de promotion sociale qui forme de jeunes adultes pour la plupart demandeurs d'emploi. Cette année, il y a deux groupes d'élèves, composés chacun de 25 personnes.

Mais tous n'iront pas jusqu'à la fin du parcours. Comme nous l'explique Carole Mengal, directrice de l'institut : "On va perdre plus ou moins 50% d'étudiants pour différentes raisons. Ils ont peut-être été mal orientés, mal informés. Il faut savoir que le métier de la coiffure implique une connaissance théorique et une pratique professionnelle. Il y a des étudiants qui n'ont pas conscience qu'il faut avoir ce bagage théorique pour passer en pratique."

Car il y a des cours de chimie ou encore de biologie. Autant de matières importantes quand il faut analyser le cheveu avant de faire une coloration par exemple. Cela n'a pas découragé Amina qui a encore un an d'études à faire et qui a déjà trouvé du travail.

Détail

Extraits

Bonus

Chargement ...
Liens promotionnels