Vivre ici Namur-BW-Luxembourg : Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon sur Auvio

tous les sites
Les hobbys de la génération Z, qui peuvent dans certains cas rapporter gros.

Vivacité - Lifestyle

Les hobbys de la génération Z, qui peuvent dans certains cas rapporter gros.

Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon

  • 3 min 48 s

Imaginons qu’un étudiant soit super calé en gaming, à tel point que ça pourrait devenir une source de revenus à côté de ses études, est-ce que c’est possible ?
"Tout à fait" nous précise CélineVan Hemelryck d'Infor Jeunes "Aujourd’hui ce type d’occupation prend une place de plus en plus importante sur le marché de l’emploi. C’est pourquoi monétiser ce " hobby " est aujourd’hui possible, d’autant plus que de nombreuses structures qui favorisent le développement du gaming ont vu le jour. Et donc combiner gaming et études est réalisable, sous certaines conditions évidemment".

"Le secteur de l’influence cartonne, infleuceur.euse mode, lifestyle, food, décoration, c’est une activité qui peut rapporter gros, tout en continuant ses études en parallèle. D’ailleurs, nombreux sont les influenceurs connus en Belgique qui ont commencé tout en étant aux études. Être Youtubeur est aussi en pleine extension, à côté de ça il y a le pilote de drone, le e-sportif, ce sont des activités complémentaires que les jeunes peuvent pratiquer, desquelles peuvent découler des sommes parfois importantes"



Y-a-t-il un cadre légal et des obligations ?

"Si un jeune arrive à faire de sa passion un moyen de gagner sa vie, il devra faire face à des obligations, même si il est toujours aux études. Il devra donc, comme tout le monde, déclarer ses revenus à l’administration fiscale. Et alors bien évidemment, qui dit revenus professionnels, dit statut, le jeune devra donc obligatoirement se doter d’un statut

De quel statut peut bénéficier un jeune, puisqu’il possède déjà le " statut étudiant " ?

"Le jeune peut bénéficier d’un statut spécifique, le statut d’étudiant indépendant. Attention, il y a des conditions : avoir plus de 18 ans et s’acquitter de cotisations sociales forfaitaires de 79,34€/trimestre durant les 3 premières années de son activité. En tant qu’indépendant, le jeune pourra donc facturer sa prestation à son client. Le statut de freelance salarié est également accessible aux étudiants"

Le jeune sera sous contrat de travail. Les cotisations sociales sont alors prélevées sur chaque contrat. Travailler à partir de 18 ans est aussi possible, pour peu que le contrat respecte la législation du travail étudiant. Dans le cas d’un freelance salarié, il faut passer par une structure qui réalise le contrat de travail, paye le salaire et se charge ensuite d’envoyer une facture au client. Infor Jeunes peut renseigner sur les structures vers lesquelles se tourner.

A LA UNE

Détail