Les Carnets du Bourlingueur - Kazakhstan : le pouvoir de l'argent - Une bonne pinte de sang -...

tous les sites
Les Carnets du Bourlingueur

Les Carnets du Bourlingueur

Kazakhstan : le pouvoir de l'argent - Une bonne pinte de sang - Calcutta au creux de la vague

  • 33 min

Le Bourlingueur vous emmène à Astana, la capitale du Kazakhstan créée de toute pièce par le dictateur Noursoultan Nazarbaiev. Une ville où la plupart des mariages sont arrangés par les familles. Place ensuite aux conseils de survie et de cuisine pour tirer profit au mieux de la chair de serpent et des vertus thérapeutiques de son sang ! Dernière découverte : le surf de l'extrême à Calcutta. Le jeune Anthony est passionné et recherche les vagues d'estuaires qui remontent les fleuves durant les marées. En plein coeur de Calcutta, il va tenter l'impossible...

Kazakhstan : le pouvoir de l'argent
Il y a 20 ans la ville d'Astana n'existait pas. Cette capitale est sortie de terre en un temps record par la volonté d'un seul homme : Noursoultan Nazarbaiev. Son portrait est affiché un peu partout, c'est le dictateur du Kazakhstan, le père de la nation, au pouvoir depuis 30 ans. Cet homme, un brin mégalomaniaque, a dépensé des milliards pour s'offrir une nouvelle ville à son image. Son palais présidentiel est inspiré de la maison blanche mais il est 7 fois plus grand. Symbole suprême de sa puissance, au cœur de la ville, le dictateur a fait ériger une tour qu'il a lui-même dessiné. Au sommet, la sphère couleur or représente l'œuf d'un oiseau sacré et renferme un objet qui aurait des pouvoirs magiques. Il exaucerait les vœux des visiteurs. Un reportage de Vincent Prado.

Le carnet : une bonne pinte de sang
Les régions tropicales offrent généralement une source abondante de nourriture pour qui possède un certain goût du risque et un minimum d'expérience dans l'art de la survie. Les reptiles ne sont pas à exclure du menu... Conseils pour attraper les serpents et les découper correctement mais aussi et surtout pour découvrir toutes les vertus thérapeutiques d'une bonne pinte de sang de serpent.

Calcutta au creux de la vague
C'est une image surprenante : au beau milieu de la métropole de Calcutta (20 millions d'habitants), une vague géante envahit les quais de la ville, bouscule les cargos, les bateaux de pêche et les pélerins. Et au milieu de la rivière Hooglhy, un surfeur français, Anthony Colas, chevauchant les flots noirs. Ce " chasseur de vagues " écume la planète sur la trace des " mascarets ", des mystérieuses vagues d'estuaire qui remontent les fleuves au moment des grandes marées. Cet homme qui partage son temps entre le pays basque et les Maldives où il propose des séjours aux plongeurs et surfeurs venus d'Europe, est même devenu le spécialiste mondial de ce phénomène encore mal expliqué et peu documenté. Un reportage de Clément Gargoullaud.

Détail

Les carnets du bourlingueur

Les Carnets du Bourlingueur
Les Carnets du Bourlingueur
33 min

Les Carnets du Bourlingueur

Kazakhstan : le pouvoir de l'argent - Une bonne pinte de sang - Calcutta au creux de la vague

Lecture en cours ...

Extraits

Le doc du bourlingueur

Liens promotionnels