Les Carnets du Bourlingueur - Les bons samaritains du Bush (5/14) - 09/07/2016

Retour en arrière × Vider le champs
Les Carnets du Bourlingueur

Les Carnets du Bourlingueur

Les bons samaritains du Bush

  • 34 minutes

Le bourlingueur vous emmène chez les bushmen en Namibie : dépaysement, conseils de survie et humour garantis ! Direction ensuite le Guatemala pour s'immerger dans le quotidien des maras, ces membres de gangs tatoués qui vivent du racket et de la violence. Et décollage pour l'archipel de Vanuatu où Marc effectue son travail de "flying doctor" au coeur des îles.

GUATEMALA : LE GANG DES TATOUES
Au Guatemala, la prison de Granja Canadá compte de nombreux prisonniers tatoués de la tête aux pieds. Ce sont des maras. Ils appartiennent à des gangs ultraviolents qui tirent leur nom de la " marabunta ", cette fourmi qui dévore tout sur son passage. Le Guatemala est un des pays les plus dangereux de la planète. Dans la capitale, les maras sont 5 000 à racketter la ville. Les chauffeurs de taxi sont une de leurs cibles privilégiées. Guatemala City compte une brigade d'élite spécialisée qui s'active pour contrer ces gangs et protéger les citoyens rackettés. Mais le travail sur le terrain est plus que dangereux...
Un reportage exceptionnel de Thierry Gaytan.

LE CARNET : LES BONS SAMARITAINS DU BUSH
En Namibie, il existe une poignée d'irréductibles qui ont appris à survivre par des températures proches de celles de l'enfer. Ce sont les bushmen. Capables de repérer la moindre trace ou la moindre irrégularité du terrain à des centaines de mètres à la ronde, les bushmen ont un sens sérieux de l'entraide et de l'hospitalité. Ce sont eux qui viendront au secours du bourlingueur qui s'était enterré dans le sable pour résister à la chaleur et au vent...

VANUATU : LE DOC VOLANT
Depuis 10 ans, Marc est " médecin volant " dans l'archipel de Vanuatu au coeur de l'Océanie. Avec son avion, il parcourt des dizaines de km par semaine pour soigner ses patients. Tour à tour dentiste, médecin, gynécologue, il a tissé des liens forts avec les habitants de ces îles paradisiaques. Ses consultations ne sont pas payantes. Sa mission (salaire, avion, matériel médical) est financée par une ONG. Mais pour pouvoir bénéficier des soins médicaux qu'il dispense, une piste d'atterrissage est nécessaire sur les îles...
Un reportage de Claire Leisink & Stéphane Jacques

Détail

Vous aimeriez aussi

Les carnets du bourlingueur

Liens promotionnels