Vivre ici Namur-BW-Luxembourg : Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon sur Auvio

tous les sites
Les ados et l'hypersensibilité

Vivacité - Lifestyle

Les ados et l'hypersensibilité

Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon

  • 3 min 18 s

Comme chaque mercredi on fait le point sur l’actu jeunesse avec Infor Jeunes. Céline Van Hemelryck nous parle d’un sujet qui touche beaucoup d’enfants et d’adolescents : l’hypersensibilité.


Qu'est-ce que l'hypersensibilité ?
"Avec des mots simples, l’hypersensibilité c’est le fait d’avoir une sensibilité plus forte que la moyenne. Cette sensibilité peut être émotionnelle ou sensorielle, Donc en résumé, c’est le fait de vivre les choses de manière beaucoup plus intense. C’est un trait de caractère, inné d’ailleurs. Un tempérament, en fait. Et malheureusement, l’hypersensibilité elle est souvent reprochée ou ignorée dans notre société. " Tu es trop à fleur de peau ", " Tu prends tout contre toi ", " Ça te tient trop à cœur ", " tu dors trop à ton âge " sont les phrases typiques qu’un jeune hypersensible entend trop de fois".

L’hypersensibilité se manifeste dès le plus jeune âge. Il y a des signes, mais pour n’en citer qu’un : le surdéveloppement de certains nos sens. Ça se manifeste par exemple des papilles super éveillées, un odorat amplifié, une ouïe plus exposée. Par contre, ces profils sont créatifs, doux et ont beaucoup d’empathie.

Changements d'humeur "Un rien peut les faire basculer vers des pensées négatives, mais l’inverse est tout aussi possible. Tout peut réjouir ou tout peut rendre triste. La plupart des jeunes et des enfants hypersensibles sont des éponges émotionnelles, et donc des proies faciles pour les manipulateurs à l’école ou encore pour les pervers narcissiques".

"D’après les études menées en psychologie, un jeune hypersensible va être plus lent que ses camarades face à une nouvelle matière d’apprentissage ou un nouvel exercice à faire. Certains hypersensibles veulent trop bien faire en travaillant sans relâche… ça peut les amener jusqu’au " burn-out " dès le plus jeune âge. A l’inverse il y a certains jeunes qui ne veulent pas montrer leur réussite, pour éviter justement d’être dans la lumière et d’éviter le harcèlement scolaire. Ce sont des élèves qui vont être plus sensibles aux moqueries des camarades et aussi plus sujet aux phobies scolaires" nous précise encore Céline.



Conseil Infor Jeunes donnerait à ces jeunes pour essayer de gérer leur hypersensibilité ?

"Il n’y a pas de mode d’emploi bien précis. Une des premières choses c’est que le jeune ne doit pas voir son hypersensibilité comme un défaut mais comme un atout, une force. Il n’y a pas de honte à exprimer ses émotions. Pleurer après une dure journée à l’école c’est complètement normal, on peut se l’autoriser… ça nous est tous déjà arrivé. Il faut voir l’hypersensibilité comme un cadeau, c’est souvent signe de belles qualités humaines".

Détail