Vivre ici Namur-BW-Luxembourg : Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon sur Auvio

tous les sites
Le vrac va-t-il survivre à la pandémie ?

Vivacité - Lifestyle

Le vrac va-t-il survivre à la pandémie ?

Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon

  • 4 min 36 s

Cela fait des mois qu’au travers de notre séquence " En route vers le zéro déchet " nous vous parlons des achats en vrac et des conséquences néfastes pour l’environnement des emballages jetables.

Le vrac, c'est toujours possible
"Il existe en Belgique le Réseau Vrac qui est une association interprofessionnelle dédiée au développement de la vente sans emballages superflus. Celle-ci a publié des consignes à destination des vendeurs mais aussi des clients afin de limiter les risques de propagation du virus en plus des gestes barrières que nous connaissons tous par cœur maintenant ; la distanciation sociale, les lavages réguliers des mains, le port du masque" précise Laetitia Canu de l'INBW



Pour les commerçants : il leur est demandé de désinfecter au maximum tout ce qui est susceptible d’être manipulé dans le magasin (pinces, pelles, …) avec un produit à base d’alcool ; de ne laisser entrer qu’un nombre limité de clients (en fonction de la surface du magasin) et si possible de servir, eux même les clients
Pour les clients : on leur conseille de préférer les sacs et contenants réutilisables du commerçant. Eviter les papotes entre clients ou avec le personnel afin d’éviter que les micro-gouttelettes sur déposent sur les aliments. Et on ne touche que ce qu’on achète.
Pour le port des gants, il est vivement déconseillé pour les commerçants, un bon lavage régulier (eau chaude et savon) des mains et l’utilisation du gel hydroalcoolique est plus efficace.

Et qu’en pense l’AFSCA (L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) ?
"Elle préconise la distance sociale d’1m50 plus le lavage des mains avant et après avoir fait vos courses. Elle rappelle également que le risque d’être infecté en touchant des produits ou des emballages est faible mais qu’il est malgré tout important de ne toucher que ce dont vous avez besoin (surtout lorsque c’est de la nourriture non emballée). En ce qui concerne les contenants réutilisables, l’AFSCA est clair, les sacs à vrac pour les fruits et légumes sont autorisés (avec une hygiène qui reste essentielle). Cependant, il faudra privilégier les contenants des commerçants afin d’éviter que ceux des consommateurs ne puissent les infecter. Pour rappel, le Covid 19 a un temps de survie qui varie selon les surfaces, et seuls deux produits permettent de désinfecter celles-ci : le savon suivi du désinfectant à base d’alcool. Malheureusement, le vinaigre n’est pas efficace. Pour les aliments, une cuisson de 4 min à 63°C fait disparaitre le virus".

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels