Le questionnaire anniversaire de Michel Preud'homme - La Tribune - 21/01/2019

tous les sites
Le questionnaire anniversaire de Michel Preud'homme

Le questionnaire anniversaire de Michel Preud'homme

La Tribune

  • 5 min 52 s

Michel Preud'homme, invité de la Tribune ce lundi, a eu un droit à un questionnaire spécial de la part de Benjamin Deceuninck. Il débute celui-ci en racontant les circonstances de son retour au Standard. "Je suis venu parce que j'avais, premièrement, envie de retravailler. Et deuxièmement pour aider le Standard à se repositionner. Les premiers contacts dataient d'une période où le Standard n'était pas dans une bonne passe. Mais si cela allait bien sans moi, cela pouvait se faire sans moi" explique-t-il. Si il devait choisir, dans le monde entier, le joueur qu'il voulait, Michel Preud'homme donnerait l'occasion à Eden Hazard d'effectuer ses premiers matches en Pro League. Si, en tant que vice-président, il pouvait choisir un entraîneur, il hésiterait entre Felice Mazzu et Philippe Clément. Si il avait l'opportunité de rejouer un match pour en changer le score, il n'hésiterait pas longtemps avant de choisir Belgique-Angleterre lors de la Coupe du Monde 1990. Si il devait choisir un club ou une sélection, l’entraîneur du Standard ne se cache et annonce qu'il déciderait d'opter pour la sélection belge. "Cela s'est présenté à quelques reprises mais ce n'était pas possible. C'est vrai que je n'ai pas manœuvré pour l'être car il y a des moments où l'on sent qu'il y aurait peut-être une possibilité et qu'on sera dans une bonne position pour avoir le job. On m'a cité à plusieurs reprises. C'est vrai, dans l'absolu, qu'après avoir été joueur et entraîneur dans plusieurs clubs en Belgique et joueur en équipe nationale, ce serait une belle chose. Mais malheureusement la vie n'est pas suffisante pour réaliser tout ce que l'on a envie de faire. Donc je ne crois pas que ce sera pour cette vie."
Enfin, si il devait donner un conseil au Michel Preud'homme d'il y a 40 ans, il lui dirait: "Ce n'est qu'à force de travail qu'on y arrive dans ce métier. Il faut rester concentré sur le jeu. Il faut continuer à travailler et ne jamais se reposer dans ce métier."

Détail

La Tribune

La Tribune
La Tribune

Prochain direct

à 20h23 sur La Deux

La Tribune

Extraits

Kiki l'innocent et Jérôme de Warzée (La Tribune)

Liens promotionnels