Le Prix Première 2018 - Ariane MONNIER : " Le Presbytère " (JC Lattès) - édition JC Lattès -...

tous les sites
Le Prix Première 2018 - Ariane MONNIER : " Le Presbytère " (JC Lattès)

Le Prix Première 2018 - Ariane MONNIER : " Le Presbytère " (JC Lattès)

édition JC Lattès

  • 1 min 56 s

Nous sommes au début des années 70, Balthazar Béranger, un médecin et Sonia, son épouse, s’installent avec leurs enfants dans un ancien presbytère, à la sortie du village.

Le projet du père est de donner à sa tribu une éducation exemplaire, de construire des êtres vrais en les préservant du monde extérieur.

L’initiation passera par les arts.

Balthazar joue du clavecin et organise de petits concerts chez lui, invitant des voisins triés sur le volet. Quant à Sonia, elle, met sur pied des représentations théâtrales avec ses enfants.

L’idée de spectacle, de représentations est essentielle dans cette histoire qui fonctionne comme un piège qui se referme lentement et de façon quasi invisible sur les protagonistes.

Derrière le jeu, le lecteur sent peu à peu que l’équilibre familial est bien fragile, l’illusion laissant apparaître les failles et les déchirements.

Malgré les précautions, il est extrêmement difficile de garder le monde à l’extérieur, d’en protéger son clan. Le danger ayant la dent aiguisée, il parvient à se frayer un chemin.

Mais la menace ne vient pas que du dehors.

Qu’en est-il de l’intention des parents, de leur responsabilité ?

A vouloir préserver l’innocence finit-on par la détruire ?

Ce sont là quelques questions que pose ce premier roman qui place le lecteur non pas en voyeur de la catastrophe qu’il devine mais en acteur, impuissant, mais compatissant.



Ariane Monnier est docteure en anthropologie. Elle est l’auteur d’un essai (Les procès Colonna, Chaïb, Bissonnet. Anthropologie de trois affaires judiciaires, Éditions du Bord de l’Eau). Le presbytère est son premier roman.

Détail

Prix Première

Extraits

Liens promotionnels