Le Jardin extraordinaire - Corse : Île de Beauté (34/45) - 22/01/2017

Retour en arrière × Vider le champs
Le Jardin extraordinaire

Le Jardin extraordinaire

Corse : Île de Beauté

  • 31 minutes

Des profondeurs turquoises de la mer jusqu'aux plus hauts sommets enneigés, en passant par ses côtes et ses forêts, Tanguy Dumortier nous invite donc à la rejoindre pour un voyage de toute beauté sur l'île de la Corse. Située à 160 kilomètres à peine des côtes de la France, elle héberge des espèces uniques au monde et nous offre des paysages d'une immense variété.
En compagnie de Johan Michaux, Tanguy nous fait découvrir les paysages contrastés et découpés de la Corse qui en font le paradis des géologues. Des ailguilles de Bavella au Sud de l'île jusqu'au Mont Cintu dans le nord, les paysages sont impressionnants. Depuis un village perché dans la montagne, on peut admirer le milan royal, une des espèces caractéristiques de la région. Plus bas, les pinèdes abritent des espèces emblématiques de l'île, comme ce petit oiseau baptisé la sitelle Corse, une espèce que l'on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde. Dans les tourbières, on observe l'euprocte, un amphibien qui a développé ici des particularités uniques. Dans une autre vallée, Tanguy nous emmène sur la piste d'animaux beaucoup plus grands comme le cerf et le moufflon.
Mais où que l'on se trouve en Corse, la Méditerranée n'est jamais très loin. Ici grâce aux courants, la mer est encore épargnée par la pollution. C'est dans une de ces criques préservées, que Tanguy a rendez-vous avec Sylvie Gobert, une océanographe de l'Université de Liège qui passe plusieurs mois par an à scruter les eaux de Corse dans la station de l'ULG, Stareso, située dans le nord de l'île . C'est la seule station au monde où les océanographes peuvent avoir accès à la mer 24h sur 24h toute l'année dans un endroit si préservé.
Avec Tanguy nous découvrons de magnifiques images des fonds marins corses de jour et de nuit. Des végétaux aux formes les plus incroyables abritent une multitude de poissons, de coraux, de nacres, éponges ou d'étoiles de mer. La nuit les chercheurs vont rencontrer d'autres espèces comme les murènes, les pieuvres ou les rascasses. La dernière plongée nous emmène au coeur de l'herbier de Posidonies, véritable poumon pour la Méditerranée, qui joue en mer les mêmes rôles que la forêt sur terre et qui est une zone de refuge pour des milliers d'organismes. Dans le laboratoire de Stareso les chercheurs analysent les petits invertébrés qui nichent dans cet herbier sous-marin. L'étude des mers est capitale pour comprendre et mieux connaître cet environnement afin de mieux le protéger!

Détail

Prochain direct

à 6h03 sur La Une

Le jardin Extraordinaire - Best of

Vous aimeriez aussi

Le Jardin Extraordinaire

Extraits

Bonus

Liens promotionnels