Le Fantôme de la Radio : L'enregistreur Nagra - partie 1 sur Auvio

tous les sites
Le Fantôme de la Radio

La Première - Histoire

Le Fantôme de la Radio

L'enregistreur Nagra - partie 1

  • 1 h 2 min

Inventé par Stefan Kudelski, ingénieur suisse d'origine polonaise, le Nagra séduit très rapidement tous ceux qui s'intéressent à l'enregistrement et l'exploitation du son. Compact, robuste, précis, fiable, facile à utiliser, le Nagra déclenche une véritable révolution. Plus besoin de moyens techniques lourds et encombrants pour capturer le son. Désormais, ce petit enregistreur autonome de 6 kg accompagné d'un bon micro suffit à saisir la parole, la musique et l'ambiance sonore, n'importe où et n'importe quand...

Dès la fin des années 50, le Nagra devient l'enregistreur portable par excellence. Il s'impose très rapidement dans l'industrie du cinéma, de la musique mais aussi à la radio et à la télévision. Comme la plupart des médias européens, la RTB adopte le Nagra qui est utilisé de manière intensive par les ingénieurs du son, les animateurs et les journalistes.

A peu de choses près, le Nagra enregistre sur bandes magnétiques tout ce que les radios de la RTB(F) produisent à l'extérieur des studios pendant près de 40 ans, ce qui correspond à plusieurs dizaines de milliers d'heures de programmes. En télévision, c'est encore et toujours le Nagra qui assure la bande-son des petits et grands reportages tournés dans les années 60, 70, 80 et même 90.

Le Nagra joue un rôle de premier plan dans le développement et l'avènement des médias audiovisuels après la seconde guerre mondiale. Le Fantôme de la Radio donne la parole à ceux qui ont pris part à cette formidable et palpitante aventure...

Détail