Le Fantôme de la Radio : La Maison de la Radio sur Auvio

tous les sites
Le Fantôme de la Radio

La Première - Histoire

Le Fantôme de la Radio

La Maison de la Radio

  • 1 h 2 min

Fierté ! Voilà le sentiment largement partagé par le personnel de l'INR, l'Institut national de Radiodiffusion, lorsqu'il reçoit les clés de la Maison de la Radio à la fin des années 30.

Imaginé jusque dans ses moindres détails par l'architecte Joseph Diongre, le bâtiment d'inspiration « art déco » domine fièrement le quartier des étangs d'Ixelles. Sa tourelle, ses lumières filtrant par les larges baies vitrées et sa ligne qui rappelle les formes d'un paquebot, confèrent à la Place Flagey un étonnant caractère avant-gardiste, presque futuriste.

Grâce à ses magnifiques studios équipés des installations techniques les plus modernes, la Maison de la Radio devient un formidable outil de création. Pendant plus de 50 ans, l'édifice est un lieu de vie et de rencontre, rythmé par des milliers de concerts et d'émissions qui attirent un public nombreux. La réputation de l'endroit, et en particulier du fameux Studio 4, séduit les plus grandes personnalités du spectacle qui ne se font pas prier pour participer à un programme de Radio ou de Télévision.

Le début des années 90 sonne le déclin du paquebot de la place Flagey. Délaissé par ses propriétaires, la RTBF et la BRT, peuplée de souvenirs et de fantômes, l'emblématique Maison de la Radio manque de sombrer corps et biens. In extremis, des investisseurs avisés la sauvent de la ruine, lui offrent une rénovation en profondeur, une nouvelle vie et un nouveau nom : Flagey, tout simplement. Aujourd'hui, cette institution, qui réunit les deux communautés, flamande et francophone, est devenue un acteur culturel de premier plan en plein cœur de la capitale.

Grandeur, déclin et renaissance de la Maison de la Radio, c'est l'histoire que la Fantôme de la Radio vous raconte cette semaine.

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels