Le Classique en Prime - Jeunes Solistes, Grands Destins - Lorenzo Gatto (9/40) - 03/06/2016

Retour en arrière × Vider le champs
Le Classique en Prime

Le Classique en Prime

Jeunes Solistes, Grands Destins - Lorenzo Gatto

  • 52 minutes

Vous aimez Le classique en prime ?

Ajouter cette émission à vos favoris et soyez tenu au courant des nouveaux épisodes.

A l'âge de six ans, Lorenzo Gatto participait au Concours des Jeunes Solistes sur la RTBF. A 17 ans il obtenait son diplôme supérieur avec grande distinction au Conservatoire de Bruxelles et à 22 ans, il arrivait 2e en finale du Concours Reine Elisabeth, meilleur classement obtenu par un Belge dans ce concours prestigieux.

Le film retrace le parcours musical de Lorenzo à l'aide des archives les plus emblématiques mais explore également son présent jalonné de succès de par le monde.

Lorenzo aime se mettre en danger, se lancer de nouveaux défis. Ses passions pour le pilotage d'avion et pour la scène proviennent de ce même goût du risque qui sollicite sa capacité à garder le contrôle en toute circonstance. A bord de son petit avion, Lorenzo nous offre des images aériennes à couper le souffle.

On retrouve ce même côté frondeur de sa personnalité dans tous les projets exaltants qu'il entreprend. Avec son groupe Trilogy, qu'il a fondé avec ses amis violonistes Yossif Ivanov et Hrachya Avanesyan, il revisite les classiques de toutes les époques, de Vivaldi à Daft Punk, dans des arrangements décapants, avec une batterie, un synthé et un violon électrique.

En Israël, il joue avec Trilogy au festival de musique de chambre d'Eilat, il enregistre un clip sur la chanson " Crazy " dans le désert le long de la Mer morte, il part à la découverte de Jérusalem et joue une sonate de Beethoven devant la Méditerranée dans un fort de la banlieue de Tel Aviv.

Toujours avec Trilogy, il organise un flashmob sur le thème de Mission impossible dans les Galeries St Hubert à Bruxelles pour le plus grand plaisir des passants.

Lorenzo est un grand soliste international. Lorsqu'il joue en mode concerto, il se compare à un toréador dans une corrida, il joue avec fougue et panache.

Dans la salle mythique du Concertgebouw d'Amsterdam, il joue la Symphonie espagnole de Lalo, puis enregistre un CD avec ce même morceau avec l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège et interprète des oeuvres de Saint-Saëns avec son ancien professeur Dirk van de Moortel à la tête des Young Belgian Strings à Flagey.

Mais Lorenzo apprécie également la musique de chambre, plus feutrée et plus centrée sur l'écoute, que l'on joue entre amis. Il interprète des sonates de Beethoven à Madrid avec Maria Joao Pires et en Belgique avec Jean-Claude Vanden Eynden et Julien Libeer mais aussi des airs tziganes avec Roby Lakatos.

Lorenzo se sent à l'aise dans toutes les musiques, pourvu qu'elles soient intéressantes, originales et qu'elles lui permettent d'exprimer sa passion avec imagination.

Son assurance sur scène comme dans la vie, son intelligence et son humanisme en font un être exceptionnel pour qui le monde ne s'arrête pas à la musique. Tout l'intéresse et il peut parler de tout car son esprit est toujours bien ouvert.

Détail

Vous aimeriez aussi

Le classique en prime

Liens promotionnels