Le chef de la Garde nationale russe provoque Navalny en duel - 13/09/2018

tous les sites
Le chef de la Garde nationale russe provoque Navalny en duel

Le chef de la Garde nationale russe provoque Navalny en duel

  • 11 s

SHOTLIST

LIEU INCONNU, DATE INCONNUE
SOURCE: GARDE NATIONALE RUSSE
NO RESALE
RUSSIA OUT

ATTENTION CLIENTS : DES POIGNEES D'UNE SECONDE ONT ETE RAJOUTEES AU DEBUT ET A LA FIN DES SONORES POUR FACILITER L'EDITION

SONORE 1 - Viktor Zolotov, commandant de la Garde nationale russe (homme, russe, 9 sec):
"Je vous provoque en duel: sur un ring, sur un tatami, où ça vous arrange. Et je promets de vous réduire en bouillie en quelques minutes. "

SONORE 2 - Viktor Zolotov, commandant de la Garde nationale russe (homme, russe, 20 sec):
"Et qui es-tu, Navalny, je veux comprendre de quoi tu es fait, d'où viens-tu et pourquoi ? Bien sûr, tu es un produit d'un tube à essai américain, vous êtes tous des clones, c'est évident. Vous êtes tous des marionnettes. Il est clair que votre tâche est de tout traîner dans la boue pour déstabiliser la situation politique et économique du pays."

SONORE 3 - Viktor Zolotov, commandant de la Garde nationale russe (homme, russe, 9 sec):
"Personne ne vous a jamais donné un bon coup de pied au cul, celui qui vous remonterait dans les tripes. Mais maintenant, vous vous êtes adressés à la bonne personne."

SONORE 4 - Viktor Zolotov, commandant de la Garde nationale russe (homme, russe, 21 sec):
"M. Navalny, si vous utilisez à nouveau un langage injurieux ou calomnieux contre moi et contre les membres de ma famille, je vous promets qu'avant de vous écraser et de m'essuyer les pieds avec vous, je vais organiser un spectacle pour tous les employés de la Garde nationale russe. Et je vous assure qu'après cela, vous aurez honte de sortir dans la rue."

///

----------------------------------------------------
DEPECHE AFP

Russie: le chef de la Garde nationale provoque l'opposant Navalny en duel
/ Moscou (Russie) - 11 septembre 2018 14:14 - AFP - 1907J2

Le commandant de la Garde nationale russe, Viktor Zolotov, a provoqué en duel mardi et menacé de "réduire en bouillie" l'opposant au Kremlin Alexeï Navalny, qui l'a accusé de corruption, dans une vidéo publiée sur Internet.

Vêtu de son uniforme, le général Zolotov vitupère pendant près de sept minutes contre l'opposant numéro du Kremlin, l'insultant et le menaçant, dans cette vidéo publiée sur le compte YouTube de la Garde nationale russe.

"Vous, monsieur Navalny, n'avez jamais eu de compte à rendre (...) Personne ne vous a jamais donné un bon coup de pied au cul. Vous allez le sentir dans l'estomac", déclare notamment Viktor Zolotov, ancien chef des services de sécurité attachés à Vladimir Poutine.

"A mon égard, vous avez eu des réflexions offensantes et calomnieuses. Dans le monde militaire, on ne pardonne pas si facilement", poursuit-il, ajoutant que pendant des siècles, les personnes offensées se provoquaient en duel et que "personne ne nous empêche de revenir au moins en partie à ces bonnes traditions".

"Je vous provoque en duel: sur un ring, le tatami, où ça vous arrange. Et je promets de vous réduire en bouillie en quelques minutes", ajoute encore le général Zolotov, qui accuse aussi Alexeï Navalny d'être un agent américain "pourri".

Fin août, Alexeï Navalny avait publié sur YouTube une vidéo, vue par 2 millions de personnes, dans laquelle il s'adressait aux soldats de la police ou de la Garde nationale, leur assurant que "nous nous battons pour vos intérêts" et "nous vous défendons face au pouvoir et à votre commandement corrompu".

Dans cette vidéo, il accusait nommément Viktor Zolotov de s'être enrichi en surfacturant l'achat de produits alimentaires, assurant que celui-ci est "très riche" et que sa famille possède plusieurs luxueuses propriétés.

Viktor Zolotov a pris la direction de la Garde nationale, issue d'une réorganisation des forces du ministère de l'Intérieur, à sa création en 2016. La Garde nationale est chargée de combattre le terrorisme et le crime organisé mais aussi de garantir le maintien de l'ordre public.

Interrogé par la presse, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov n'a p

Détail

info

Extraits

Bonus

Liens promotionnels