La Tribune : La Tribune sur Auvio

tous les sites
La Tribune : un fan du Standard, "En 40 ans, je n’ai jamais été aussi inquiet"

RTBF Sport - Football

La Tribune : un fan du Standard, "En 40 ans, je n’ai jamais été aussi inquiet"

La Tribune

  • 8 min

Ce lundi, La Tribune accueillait, par Skype, Roger Joakim, un supporter du Standard pour évoquer la saison de son club de cœur.

Ce fan a l’impression qu’il n’y a plus vraiment de ligne directrice au sein du RSCL. "En 40 ans d’amour pour mon club, je pense que c’est la première année où je suis inquiet à la fin d’une saison. Pour l’avenir, l’avenir financier. Le plan avec les jeunes semble être un plan catastrophe comme l’était celui du RWDM, jadis. A l’époque de Wouters, quand cela se passait mal, on avait l’impression qu’il y avait l’esprit Standard. Aujourd’hui, il me semble que l’âme n’existe plus. Les tribunes vides l’expliquent peut-être mais il y a vraiment un désintérêt. Les supporters ne sont plus aussi investis et ce n’est pas possible pour un supporter du Standard de ne plus l’être !"

Cette semaine, les supporters du Standard ont réagi à la mauvaise saison de leur équipe en faisant parvenir des communiqués à la direction. Pour ce supporter du Standard, il faut arrêter de temporiser : "Cela fait 5 ans qu’on patiente. On a patienté beaucoup plus pour Bruno Venanzi qu’on a patienté pour Roland Duchatelet. Bruno Venanzi a de la chance d’être un supporter du club, il a de bonnes intentions, il pense vraiment bien agir. Mais il s’entoure mal, change d’avis très souvent. Le Standard a multiplié les directeurs techniques : Van Buyten, Renard en passant par Lawarée et maintenant Benjamin Nicaise. On sent qu’on essaye des choses dans les décisions. Et ces choses, à l’exception de l’année Sa Pinto, tournent mal. Je suis pour le fait qu’il y ait un homme fort cohérent dans le club, quelqu’un qui soit capable d’accepter les chocs. Mais je n’y crois pas trop, les finances ne le permettront pas."

Il a également évoqué l’éventuel départ de Michel Preud’homme qui n’est pas vraiment une mauvaise chose, selon lui. "C’est difficile de critiquer une icône du club. Personnellement, j’ai toujours été contre le retour de MPH. Le timing était catastrophique après une saison avec un groupe qui soutenait totalement Sa Pinto. On a cru que le retour de l’icône de 2008 allait permettre de continuer la marche en avant. Cela me fait un peu penser au retour de Robert Waseige qui avait été brillant lors de ses deux premiers passages. Ici, malheureusement, c’est un échec total. Son départ est une bonne chose, aussi bien pour sa réputation à lui que pour l’avenir du club. C’est triste qu’il termine de cette manière mais son retour a été un échec parce qu’on n’a pas arrêté de régresser depuis qu’il est revenu."

Détail

Les meilleurs moments

Chargement ...