La question qui dérange - Frédéric Sacré - Porte-parole d'Infrabel - 21/06/2018

tous les sites
La question qui dérange

La question qui dérange

Frédéric Sacré - Porte-parole d'Infrabel

  • 10 min

Comment expliquer que le calcul de la ponctualité des trains de la SNCB ne corresponde pas à la réalité des navetteurs en étant basée exclusivement sur l’horaire en fin de parcours et avec une marge de 5 minutes ? La DH propose aujourd’hui un dossier sur le médiateur ferroviaire qui traite les plaintes des passagers, dans la majeure partie des cas pour des problèmes de ponctualité. Le médiateur pointe le calcul de la ponctualité de la SNCB qui est trop éloigné de la réalité des navetteurs. Pour déterminer si un train est à l’heure, c’est exclusivement son heure en fin de parcours qui est prise en compte, et c’est seulement après 6 minutes au-delà de l’horaire prévu que le retard est comptabilisé, alors que quelques minutes suffisent à faire rater une correspondance à un passager et donc allonger son temps de trajet. Comment expliquer que le calcul de la ponctualité des trains de la SNCB ne corresponde pas à la réalité des navetteurs en étant basée exclusivement sur l’horaire en fin de parcours et avec une marge de 5 minutes ?

Détail

La question qui dérange

La question qui dérange
La question qui dérange
10 min

La question qui dérange

Jordan Lucas - Participant à l'émission " Mariés au premier regard " et actuellement en procédure de divorce

Extraits

La question qui dérange
La question qui dérange
10 min

La question qui dérange

Maître Marc Preumont - Avocat et professeur de droit pénal et de procédures pénales à L’ULB

Liens promotionnels