Journal télévisé - Sujet par sujet : JT 13h sur Auvio

tous les sites
La Hulpe : étude sur le niveau de transmission du virus chez les enfants à l'école

RTBF Info - Info

La Hulpe : étude sur le niveau de transmission du virus chez les enfants à l'école

JT 13h

  • 2 min 41 s

Les écoles sont-elles des hauts lieux de contamination ? Ou au contraire pas du tout ? Depuis des mois, la question se pose. Des vacances scolaires ont déjà été prolongées. Il y a aussi les cours en partie à distance. Pour éclaircir les choses, 3 universités, l’UCLouvain, l’ULB et l’ULiège lancent une étude qui démarre ce jeudi dans 8 écoles de la fédération Wallonie Bruxelles. L’idée est de mesurer le rôle de l’école dans la transmission du Covid-19, entre enfants et entre enfants et adultes. Pour les chercheurs, cette étude permettra de lever des soupçons et de mettre fin à des polémiques. Car ces chercheurs partent de l’hypothèse, déjà vérifiée par une étude suédoise, que les enfants sont de faibles transmetteurs et qu’à l’intérieur de l’école le virus circule finalement peu. Concrètement, l’étude démarre ce jeudi à l’école Saint-Léon de la Hulpe, les enfants vont avoir une petite piqûre au bout du doigt pour prélever une goutte de sang et tester leurs anticorps… Puis, toutes les semaines pendant six semaines, un test salivaire sera réalisé. Quel est le but de ces tests à répétition ? Annie robert est chercheuse à l’UCLouvain et responsable du projet : "Ce qu’on cherche à savoir c’est à quel moment il y a une rencontre avec le virus. Et s’il y a rencontre avec ce virus, est-ce qu’il se disperse dans la classe ou pas. Et d’essayer de trouver, si un enfant est porteur du virus, d’où vient ce virus, de l’extérieur ou de l’intérieur de l’école". Le personnel, les profs, les éducateurs seront aussi testés. A Saint-Léon à la Hulpe près de 75% des parents ont marqué leur accord pour que les enfants participent à ces tests. Idem pour l’équipe éducative. Isabelle Chrispeels est la directrice de l’école espère des réponses sur la transmission chez les enfants. " On se pose beaucoup de questions et le but est de trouver des réponses à ces questions. Moi j’ai fermé des classes dans mon école, j’ai eu des cas, des enseignants, des enfants. Les parents se posent des questions, les enseignants aussi. Cette étude va analyser comment le virus se transmet. A l’intérieur de l’école ou venant de l’extérieur. Cette réponse est importante car il y a toujours ce point d’interrogation de se dire : est-ce que l’école est un vecteur plus important que ce que l’on pense du virus". 150 jobistes étudiants ont été recrutés pour mener les tests dans les écoles qui participent à l’étude. Elles sont situées un peu partout en Wallonie et à Bruxelles.

Détail

Journal télévisé 19h30

Journal télévisé 13h

Chargement ...