#POPUP 12H30 : #PopUp Fanny Guéret sur Auvio

tous les sites
La cérémonie des Baftas 2020

Pure - PURE

La cérémonie des Baftas 2020

#PopUp Fanny Guéret

  • 5 min

Après les Golden Globes et avant les Oscars il y avait hier soir les 73ème BAFTAS awards - British Academy Film Awards - dans le prestigieux royal albert hall de Londres. Il y avait tout le monde: Kate et William, Kate l'a joué écolo en ressortant de son dressing une robe Alexander Mc Queen déjà portée, De Niro, Tarantino, Sam Mendes, Joakin Phoenix, Adam Driver, Scarlett Johansson dans une robe sexy style années 20 signée Atelier Versace, Scarlett qui est redevenue le canon habituel, bien loin de son personnage dans marriage story, Charlize Theron, Laura Dern, Renée Zellweger dont le visage apparaît comme en cire et peine à exprimer quoi que ce soit, Margot Robbie la plus belle, Lily Rose Depp dans une espèce de combinaisons robe en dentelle très vilaine et pourtant signée Chanel...Y a eu beaucoup de moments drôles, ce qui n'est pas le cas de toutes les cérémonies, il y a par exemple eu ce moment où Brad pitt a gagné le Bafta du meilleur acteur dans un second rôle pour Once upon a time in Hollywood, mais il était absent pour impératif familial, alors il avait préparé un petit mot que Margot Robbie est venue lire pour lui et ça disait: “Salut la Grande-Bretagne, j’ai entendu dire que tu étais célibataire maintenant, bienvenue au club. Bonne chance pour l’accord du divorce”!
 Et aussi ”Il a écrit qu’il va surnommer ce trophée ‘Harry’, parce qu’il est très excité de le ramener aux États-Unis avec lui. Gros plan sur Kate et William en train de rire, le sourire de William avait l'air un peu crispé, mais en même temps c'est William, c'est pas le mec le plus détendu de la terre.
Il y a eu cette actrice australienne et humoriste de stand up Rebel Wilson, vous l'avez peut-être vu dans les Pitch Perfect, elle remettait le prix au meilleur réalisateur, et elle était très en forme:elle a porté le trophée Baftas - qui est un masque de bronze - jusqu'à son visage, le décrivant comme «un excellent moyen de vous empêcher de contracter le coronavirus».
Elle a aussi plaisanté sur la décision des Baftas de renoncer aux sacs-cadeaux de luxe pour les invités cette année, à la place des gifts bags, des gifting wallets, des «portefeuilles-cadeaux» en plastique recyclé et remplis de cartes-cadeaux. "Ce que Rebel Wilson a trouvé drôle parce que [portefeuille cadeau] , gifting wallet, c'est aussi le surnom de son vagin"! Faire ce genre de vanne devant une telle assemblée, c'était quand même burné!
Et puis à propos de balls pcq c'est encore et toujours là que ça se passe, elle a énuméré les noms présélectionnés pour le prix du réalisateur: Sam Mendes pour 1917; Martin Scorsese pour The Irishman; Todd Phillips pour le Joker; Quentin Tarantino pour Il était une fois à Hollywood; et Bong Joon-ho pour Parasite.
"Je regarde le talent exceptionnel et audacieux nominé dans cette catégorie et je ne pense pas que je pourrais faire ce qu'ils font", a plaisanté Wilson. "Honnêtement, je n'ai tout simplement pas les boules."
Pcq la véritable controverse qui a dominé la préparation des prix, c'était le manque de diversité des nominés:pas de femmes dans la catégorie meilleur réalisateur, et pas d'acteurs de couleur nommés dans les principales catégories d'acteurs. 
Et dans un genre tout à fait sérieux et pas léger du tout, on retiendra le discours percutant de Joakin Phoenix, en venant chercher son prix de meilleur acteur dans le Joker, il en a profité pour se déclarer reconnaissant mais aussi gêné face à d'autres confrères et consoeurs qui n'ont pas la même chance que lui, “Nous envoyons un message très clair aux personnes de couleur, à savoir que vous n’êtes pas les bienvenus ici”, a-t-il dénoncé.  “Personne ne veut de traitement de faveur. Je pense que tout le monde veut être apprécié et respecté pour le travail qu’il fournit. Je ne vous fais pas un discours moralisateur. J’ai honte de dire que je fais partie du problème. Je n’ai pas tout fait pour que les tournages sur lesquels j’ai travaillé soient aussi diversifiés que possible”. “Je pense que c’est à ceux qui ont créé, perpétué et profité d’un système d’oppression de le démonter. C’est à nous de le faire”

Détail

Liens promotionnels