L'info culturelle : A quoi ressemblerait l’art au lendemain d’un cataclysme ? Le chapitre 9 du Mima imagine un futur sombre, un monde dystopique dans lequel les artistes rêvent leur passé et le réinventent grâce à une technologie de pointe. sur Auvio

tous les sites
L’exposition « Verisimilitude » au Mima, notre réalité à travers le prisme des nouvelles technologies (3)

Musiq3 - Culture

L’exposition « Verisimilitude » au Mima, notre réalité à travers le prisme des nouvelles technologies (3)

A quoi ressemblerait l’art au lendemain d’un cataclysme ? Le chapitre 9 du Mima imagine un futur sombre, un monde dystopique dans lequel les artistes rêvent leur passé et le réinventent grâce à une technologie de pointe.

  • 1 min 46 s

Félix Luque Sanchez vit et travaille à Bruxelles depuis 25 ans. Son travail explore la manière dont les hommes conçoivent leur relation avec les machines. L’exposition « Verisimilitude » nous invite à nous projeter dans un futur sombre, un monde dystopique, furieusement proche du nôtre mais dans lequel la voiture et les produits dérivés du pétrole auraient disparu.

Perpétuité

Le dernier étage du Mima est exclusivement dédié à une installation intitulée « Perpétuité ». Celle-ci renvoie au concept du mouvement perpétuel. Deux robots dessinent et effacent dans un mouvement continu le symbole de l’infini. L’homme ne fait désormais plus partie de l’équation.

Felix Luque Sanchez au micro de François Caudron

Détail