L'expert du débat : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs

Vivacité - Magazines

L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs

C'est vous qui le dites

  • 6 min

Un spécialiste de l’analyse des risques souhaite que les coiffeurs et leurs clients se fassent tester dès samedi quand les salons rouvriront. C’est le créateur de l’application Coronalert qui émet l’idée ce matin dans les éditions de Sudpresse estimant qu’il y a un risque à partir du moment où tout le monde ne respecte pas 100% du protocole, 100% du temps. Il ne demande pas que le test conditionne un rendez-vous, mais qu’il serve à réaliser une étude soit pour pérenniser la reprise d’activité, soit pour réagir en fonction des résultats. Coiffeurs et clients, êtes-vous prêts à vous faire tester ?

Pour accorder des crédits immobiliers, les banques réclament des apports de plus en plus importants, la moyenne est montée à 114 000 euros selon une étude d’une agence immobilière relayée par le journal Le Soir. Si ce montant progresse de 34% sur un an, c’est parce que la Banque nationale de Belgique, qui supervise le secteur financier, impose aux banques de prêter plus largement aux clients capables d’apporter au total 20% de la valeur du bien, frais compris. Est-ce encore possible d’acheter ? Les banques font-elles leur job en réclamant un tel apport ?

Le procureur du Roi de Charleroi lance un avertissement à ceux qui seraient tenter de se rassembler pour le Mardi gras, la police veillera au grain. C’est dans la Nouvelle Gazette de ce matin qu’il réagit aux rumeurs de rassemblements de certains Gilles. Que ce soit en privé ou à l’extérieur, hors de question de faire une exception, les règles resteront d’application durant les jours gras même si c’est la deuxième année consécutive que les événements folkloriques sont interdits. Se passer de folklore pendant 2 ans, c’est insurmontable ?

Détail