L'expert du débat : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs

Vivacité - Magazines

L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs

C'est vous qui le dites

  • 6 min

Alysson avait 24 ans, elle s’était lancée dans son activité de barbière au mois d’août dernier. Face aux difficultés financières liées à la crise du coronavirus, elle a mis fin à ses jours. Il y a quelques jours, elle exprimait ses difficultés et sa détermination à ne pas mettre un terme à son projet, contrairement aux conseils de sa comptable. Ces dernières heures, elle est devenue le symbole de la difficulté des indépendants en cette période. Les indépendants sont-ils abandonnés ? Peut-on encore éviter d’autres drames ?

Depuis la rentrée de lundi, des parents refusent de mettre leurs enfants à l’école à cause du coronavirus et du manque de confiance envers les mesures prises eu sein des établissements scolaires. Si pendant la première vague, la Fédération Wallonie-Bruxelles fermait les yeux sur les absences injustifiées, la ministre de l’Enseignement a bien précisé que ce n’était plus le cas ; l’école est bien obligatoire. En ne mettant pas les enfants à l’école, les parents risquent des poursuites judiciaires. Que faire avec ces élèves et avec leurs parents dans la situation actuelle ?

La princesse Delphine était en visite hier au CHU Saint-Pierre pour promouvoir la campagne de vaccination contre la grippe. Bien que ce fut sa première sortie publique depuis qu’elle a obtenu le titre de « princesse », elle a insisté sur le fait que c’était une initiative privée, qu’elle ne représentait pas le Palais, mais que son nouveau titre pouvait peut-être permettre de mettre une cause plus en lumière qu’avant. En utilisant le titre de « princesse », doit-elle être libre de participer aux activités officielles de son choix ?

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels