L'expert du débat : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs

Vivacité - Magazines

L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs

C'est vous qui le dites

  • 6 min

On savait déjà que des tensions existaient entre les politiques et les experts belges sur la crise sanitaire mais depuis hier, on découvre que même les experts ne sont pas d'accord entre eux. Dimanche, le professeur Jean-Luc Gala a remis en place certains de ses confrères, coupables d'en "faire trop" et surtout de mal interpréter les chiffres. Alors que depuis quelques jours, certains virologues - comme Marc Van Ranst - tirent de nouveau la sonnette d'alarme et s'inquiètent de l'augmentation des chiffres, Jean-Luc Gala affirme qu'il n'y a pas de progression exponentielle des cas. "On a 3 à 4% de tests positifs depuis des semaines et ça ne bouge pas", explique-t-il, avant de rajouter que le coronavirus provoque aujourd'hui 40 hospitalisations/jour sur les 7000 qui ont lieu en Belgique toutes les 24 heures. Puisque les experts ne sont pas d'accord entre eux, en qui peut-on avoir confiance ?

Depuis hier 16h, les discussions pour la formation d'un gouvernement sont suspendues. Tout cela alors que les préformateurs sont attendus cette après-midi par le Roi pour la remise de leur rapport final. En coulisse, on parle cette fois beaucoup plus de casting et de l'identité du futur Premier Ministre que du contenu de l'accord. Ce week-end, dans la presse flamande, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a officiellement demandé que Sophie Wilmès prenne la tête du futur gouvernement alors qu'ailleurs, chacun défend son candidat. Le PS verrait bien Paul Magnette devenir Premier Ministre or du côté du CD&V, on mise tout sur la candidature d'Hilde Crevits. Est-ce que vous comprenez que des choix personnels bloquent tout un pays ?

Un nouveau joueur d'Anderlecht testé positif au Covid-19. C'est dimanche matin que l'on a appris que le test du Diable Rouge, Yari Verschaeren, effectué dans la journée de samedi, s'était révélé positif. Problème : le joueur venait juste de disputer, la veille au soir, le match opposant le Sporting d'Anderlecht à Waasland-Beveren. Un match marqué notamment par plusieurs accolades avec ses équipiers et par des interviews effectuées sans masque à l'issue de la partie. Hier, la Pro League assurait que tout le protocole avait été parfaitement respecté et que selon une étude néerlandaise, la contamination pendant un match n'était pas possible. Tout ça alors que certains se demandent pourquoi il n'est pas possible de connaître les résultats du test avant et non pas après le match. Le foot donne-t-il un mauvais exemple ?

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels