L'expert du débat : Benoît Godart - Porte-parole de VIAS, Institut pour la sécurité routière -...

tous les sites
L'expert du débat : Benoît Godart - Porte-parole de VIAS, Institut pour la sécurité routière

L'expert du débat : Benoît Godart - Porte-parole de VIAS, Institut pour la sécurité routière

C'est vous qui le dites

  • 6 min

Grâce à l’automatisation du traitement des P.V, il ne sera plus nécessaire d’appliquer une vitesse corrigée lorsque vous êtes flashés. Plus de tolérance, c’est une bonne nouvelle ?
Crossborder, c’est le nom du projet qui permettra l’automatisation du traitement des PV pour excès de vitesse. Actuellement, pour désengorger les parquets, une tolérance était appliquée : 6km/h en dessous de 100 km/h et 6% de la vitesse au-delà de 100. Cette tolérance prenait en compte l’imprécision d’anciens modèles de radars ce qui n’est plus nécessaire aujourd’hui, 2Km/h seraient suffisant. Dès lors, si actuellement rouler à 56 km/h en ville n’est pas sanctionné, ce ne serait plus le cas dès la mise en place de Crossborder. Plus de vitesse corrigée sur les P.V, c’est une bonne nouvelle ?

L'expert du débat : Benoît Godart - Porte-parole de VIAS, Institut pour la sécurité routière

Détail

L'expert du débat

L'expert du débat
L'expert du débat
6 min

L'expert du débat

Serge Mantonvani - Directeur général adjoint à la Ville de Liège et en charge du volet " SAC "

Extraits

Liens promotionnels