Plus de Football : sur Auvio

tous les sites
L'esprit du jeu plutôt que la lettre du VAR pour retrouver goût au foot

RTBF Sport - Football

L'esprit du jeu plutôt que la lettre du VAR pour retrouver goût au foot

  • 2 min 18 s

L'assistance vidéo, c'est cette technologie censée aider les arbitres dans leurs décisions et rendre le sport plus juste, plus clair, moins contestable. Ce soutien souhaité est présent continuellement depuis deux saisons dans les championnats de football... avec son lot de discussions et de frustration. 

Ces derniers jours en Angleterre, de nombreux buts ont été annulés pour des hors-jeux de quelques... millimètres ! "Tout le monde commence à s'en plaindre, même les fervents défenseurs du VAR", souligne Alexandre Teklak. "Qu'on soit pour ou contre l'application du VAR, on ne peut pas être satisfait de ce genre de décisions parce qu'elles vont à l'encontre de l'esprit du foot. Et au-delà de l'esprit, il y a aussi le doute qui semble exister autour de ces phases-là."

Car rien ne dit que la décision finale est 100% correcte... "L'épaisseur de la ligne de hors-jeu agit aussi par rapport à la décision qu'on va prendre. À quel moment décide-t-on de placer et où décide-t-on de placer la ligne ? Par rapport à l'épaule, si c'est par exemple la partie la plus avancée du corps ? Le hors-jeu n'a pas été mis en place pour signaler un hors-jeu de deux centimètres. Ce n'est pas du tout à cela qu'il sert", détaille Teklak.

Même son de cloche chez le patron... du football européen, Aleksander Ceferin. "Je n’étais pas un partisan de la vidéo à la base, j’étais sceptique et je dois dire que je ne suis pas convaincu des résultats. C’est un vrai bordel. Si vous avez un long nez, vous êtes hors-jeu. Les lignes tracées sont également subjectives."

Des paramètres techniques qui ont potentiellement une influence sur le résultat d'un match. De quoi remettre en question la notion de "justice". L’association internationale qui régit l'arbitrage veut privilégier l'esprit à la lettre. "La clarté et l'évidence des actions prévalent encore, c'est un principe important", précise Lukas Brud, secrétaire général de l'International Football Association Board. "Si l'on passe plusieurs minutes à essayer de voir s'il y a ou non hors-jeu, cela veut dire que ce n'est pas clair et évident."
 
Clarté et évidence. Les mots-clés. Le mode d'utilisation de la vidéo va être adapté dans les prochaines semaines et dans certains cas une zone grise sera tolérée, une marge d'erreur. Normalement en Belgique aussi, où les débats sont tout aussi nombreux et problématiques. L'assistance vidéo fait sa maladie de jeunesse et les discussions vont continuer. Comme avant son apparition, d'ailleurs. La technologie n'est pas encore prête à satisfaire à tout le monde.

Détail

Liens promotionnels