NBA : Basket sur Auvio

tous les sites
Kobe Bryant, l'homme qui assumait sa dimension de star

RTBF Sport - Basket

Kobe Bryant, l'homme qui assumait sa dimension de star

Basket

  • 2 min 46 s

Beaucoup d'éloges, beaucoup d'émotions et de larmes déferlent aux quatre coins du monde depuis l'annonce de la disparition de Kobe Bryant. Comme si chacun avait été touché personnellement par ce départ brutal et tragique. Même ceux qui ne suivent pas le basket américain et qui n'ont jamais vu le Roi Kobe évoluer sur un parquet sont meurtris. Car Kobe était de ces sportifs qui possèdent une autre dimension. A l'instar d'un Mohamed Ali, le génial joueur des Lakers a marqué son époque et pas seulement pour ses exploits sportifs. Il avait cette dimension qui touche les gens, qui les marque aussi, parfois négativement mais durablement. Les récits le concernant sont d'ailleurs parfois sortis des colonnes sportives pour atteindre les rubriques société, Buzz, faits divers et people.

J'ai eu le privilège de lui tendre un micro à deux reprises. Furtivement en 2008 à la sortie de la cérémonie d'ouverture des jeux de Pékin. Il avait répondu à mes questions en souriant, sans s'arrêter mais en marchant d'un pas lent, drapé dans une "cool attitude" presque déconcertante et qui en imposait. Quelques mois plus tôt en avril 2008 c'est au Stapels Center de Los Angeles que j'avais pu l'approcher. J'y étais pour DJ Mbenga son équipier chez les Lakers et pour ressentir l'ambiance particulière de la NBA. A l'issue de la rencontre face aux Spurs de Tony Parker, comme le veut l'usage, les journalistes accrédités vont à la rencontre des joueurs dans le vestiaire. Mais pour Kobe le vestiaire était trop petit. Une fois de plus il avait été étincelant et c'est donc dans une salle annexe que KB24 attendait la presse. Devant la star, une cinquantaine de micro, dont le mien situé à 50 centimètres de l'icône. Et c'est dans ces moments là que l'on prend la mesure d'un sportif. Comme à la sortie du stade à Pékin, seul face à moi avec Nadal, Federer, Phelps ou Bolt dans les parages, Kobe était à l'aise dans la même proportion et avec la même dimension face à cette horde de journalistes NBA. 

Après le tumulte et tandis que Tony Parker saluait Eva Longoria encore son épouse à l'époque, Kobe Bryant s'en alla partager quelques instants d'intimités avec sa femme et ses enfants dont la petite Gianna alors presque âgée de 2 ans...

Cette dimension de star était complétement assumée chez lui, presque naturelle. Et ceux qui l'ont connu dans l'intimité comme DJ Mbenga vous le confirmeront, il était le même à la maison ou devant la presse mondiale même après un mauvais match. Kobe Bryant avait, comme son mentor Michael Jordan, une parfaite conscience de son statut et du rôle qu'il devait jouer. Comme si cela faisait partie intégrante du job. C'est sans doute cela la dimension particulière de ce champion, celle qui pendant longtemps encore le fera rester dans la légende.     

Détail

Liens promotionnels