Vidéos d'info : 27/04/2015 sur Auvio

tous les sites
Kazakhstan - Noursoultan Nazarbaïev réélu pour un 5e mandat.

Kazakhstan - Noursoultan Nazarbaïev réélu pour un 5e mandat.

27/04/2015

  • 2 min 11 s

Kazakhstan - Noursoultan Nazarbaïev réélu pour un 5e mandat.
Noursoultan Nazarbaïev a été réélu pour un 5e mandat à la tête du Kazakhstan avec près de 98% des voix. A la tête d'un pays dont le sous-sol est gorgé de ressources naturelles, Nazarbaïev est courtisé par toutes les grandes puissances du monde.

Interviews: Itw de Noursoultan Nazarbaïev (Président du Kazakhstan)

Vues: Vues de Nazarbaïev célébrant sa victoire dans un stade, parmi ses partisans portant tous du bleu et du jaune ; vue (mise en évidence) d'une participante remuant très lentement son drapeau (comme si elle était obligée de participer à la fête) ; vues de quidams votant et vue de Nazarbaïev déposant son bulletin dans l'urne sous les flashes des photographes ; vue (ext) du palais présidentiel ; vue d'un tableau représentant Nazarbaïev applaudi par Chirac, Blair, Bush et Berlusconi ; vues de la ville d'Astana (la capitale) et vue aérienne du palais présidentiel. ; vue de Nazarbaïev et de Poutine signant un accord puis se serrant la main ; vues de François Hollande en visite officielle au Kazakhstan et rencontrant le président ; vue du lancement d'une fusée sur la base de Baïkonour ; vue de l'équipe cycliste d'Astana et de Nibali, vainqueur du Tour de France 2014 ; vues nocturnes d'Astana et du Bayterek (monument et tour d'observation et symbole d'Astana).

Texte Journaliste: Chapeau du présentateur :
Un scrutin, à présent, qui a manqué de transparence, mais qui a permis de réélire un homme pour un cinquième mandat. Ca se passe au Kazakhstan.
C4
Le président Nazarbaïev a été réélu. Celui qui est considéré comme le dictateur le plus riche de la planète réussit aussi le tour de force de s'entendre aussi bien avec Moscou, Pékin, Washington et des capitales européennes. Philippe Antoine.
Texte du journaliste :

Eléments de chapeau
Forcément pas fait les grds titres de l'actu ce week-end. . . Il y avait une élection prsdtielle au Kazakhstan. Très facilement remportée par le président sortant, Noursoultan Nazarbaïev (près de 98%, soit presque 5% de + que Elio Di rupo au PS :-)))
A la tête de son pays depuis 1991. Particularité : considéré par des ONG comme le dictateur le plus riche . . . s'entend aussi bien avec Moscou et Pékin qu'avec Washington et d'uatres capitales européennes. . .
Commentaires
Pour célébrer sa victoire ce lundi matin, le président du Kazakhstan n'a pas fait les choses à moitié.
in "noursoultan nazarbaïev"
Voilà ce que l'on peut appeler une entrée triomphale, dans un stade totalement décoré en jaune et bleu, les couleurs du pays, à l'exception du tapis rouge bien sûr, sous les vivas d'une foule enthousiaste, enfin, majoritairement enthousiaste. . .
Avec un score de 97,7%, Noursoultan Nazarbaiev remporte donc cette élection qu'il a gagnée pour la première fois en 1991, et puis en 1999, en 2005 et en 2011.
Dès hier, au moment de déposer son bulletin dans l'urne, il savait que personne ne pourrait le priver de la victoire, ses deux concurrents n'ayant aucune chance de le battre.
sonore : "Les kazakhs vont d'abord voter pour le développement de notre pays et pour améliorer la qualité de vie, et puis pour la stabilité et la poursuite de la politique que j'ai mise en oeuvre"
Ex ouvrier dans la métallurgie avant de devenir le n°1 du parti communiste kazakh, Nazarbaiev a fait de son pays une économie très solide, grâce au pétrole, au gaz et et aux minerais. Des arguments qui lui permettent d'entretenir d'excellentes relations avec Moscou, bien sûr, mais aussi avec la Chine, les Etats-Unis et l'union européenne. Le Kazakhstan est par exemple le deuxième fournisseur de pétrole de la France. . .
Et s'il n'est pas spécialement reconnu pour son bilan démocratique - on entend très peu de voix discordantes au Kazakhstan - l'homme a aussi réussi à faire parler de son pays pour d'autres raisons que la base de Baïkonour d'où partent les fusées soyouz:
depuis 2007, une équipe cycliste porte le nom de la capitale, Astana. Et c'est l'un de ses coureurs qui a gagné le dernier tour de France.
Et puis dans deux ans, c'est à Astana que se tiendra l'exposition universelle. Un souvenir un peu douloureux pour la ville de Liège, qui aurait bien aimé pouvoir héberger cette exposition. Mais là encore, c'est Mr Nazarbaiev, récemment qui avait remporté la victoire. . .
Intervenant(s)

Détail

Vidéos d'info

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels