Brut. : Brut. sur Auvio

tous les sites
"Je voulais qu'on me protège" : victime de violences conjugales, sa plainte est classée sans suite

"Je voulais qu'on me protège" : victime de violences conjugales, sa plainte est classée sans suite

Brut.

  • 5 min 38 s

Lorsqu'une femme battue décide de sortir du silence, sa situation est souvent sous-estimée par les enquêteurs. Sabine et son avocate témoignent.

Selon le Ministère de l'Intérieur, une femme battue sur cinq porte plainte. Après avoir subi 20 ans de violences conjugales, Sabine a décidé de franchir la porte d'un commissariat. La veille, les coups de son mari l'avait menée aux urgences : "Je voulais qu’on me protège, que tout ça s'arrête", explique-t-elle.

Finalement, l'affaire a été classée sans suite pour insuffisance "de preuves ou d'éléments probants pour justifier une procédure pénale." À cette annonce, Sabine s'est sentie "incomprise" et a même regretté de s'être défendue. Pourtant, elle indique avoir subi des morsures, des bousculades, des étranglements et autres coups : des sévices qui ne correspondent pas à un simple différend conjugal.

Détail

Brut.

Liens promotionnels