Italie : la justice estime qu'une femme est trop "masculine" pour être violée - Brut. - 14/03/2019

tous les sites
Italie : la justice estime qu'une femme est trop "masculine" pour être violée

Italie : la justice estime qu'une femme est trop "masculine" pour être violée

Brut.

  • 1 min 58 s

Ce lundi 11 mars à Ancône, des manifestants se sont mobilisés pour condamner le jugement, considéré comme misogyne, d'une affaire de viol.

"Honte ! Honte ! Honte !", conspuait la foule devant la cour d'appel d'Ancône, en Italie. La révolte des manifestants est compréhensible si l'on prend connaissance des motifs exposés par les magistrates de cette juridiction italienne. Reconnus coupables en 2017 d'un viol commis deux ans plus tôt sur une Péruvienne de 22 ans, deux hommes ont été étonnement blanchis. En effet, la victime présumée a été décrite comme trop "masculine" pour avoir été agressée : "Ils n'appréciaient pas la jeune femme et avaient même gardé son numéro de téléphone sous le surnom de Viking, une allusion non pas à une figure féminine mais à une figure masculine, ce que la photo dans le dossier semble confirmer", soulevait la cour d'Ancône. Une insinuation faisant ostensiblement référence au physique de la Péruvienne et qui semble particulièrement abusive.

Détail

Brut.

Liens promotionnels