Hep Taxi : Bouli Lanners sur Auvio

tous les sites
Hep Taxi !

La Trois - Culture

Hep Taxi !

Bouli Lanners

  • 32 min

Perdu dans la campagne wallonne, après Ultranova et Eldorado, Philippe Lanners, dit Bouli, tourne un troisième film. Dans "Les géants", il raconte les tribulations estivales de trois ados livrés à eux-mêmes. Comme d'habitude, l'aventure a commencé par des repérages dans toute la Wallonie. Chez Bouli, le processus d'écriture d'un scénario part toujours d'un lieu qu'il a découvert dans les endroits les plus improbables lors de ses repérages-promenades. Car Bouli Lanners a le sens de l'image. Il dit lui même avoir un rapport très fort au paysage qui lui vient de l'enfance et c'est de là que part son inspiration. Adolescent, il voulait d'abord être artiste peintre et il a fait les Beaux Arts à Liège. Finalement, c'est bien ce qu'il est devenu, mais pas avec des outils conventionnels. Quant il ne met pas en scène, et qu'il ne cherche pas de nouveaux paysages, Bouli Lanners est acteur. Avant de se lancer réellement dans le cinéma, il s'était taillé une notoriété en collaborant avec Les Snuls, Stephan Liberski et Frédéric Janin. Par la suite, des petits boulots de décorateur sur les plateaux l'ont conduit vers le théâtre, la télévision, et finalement, le cinéma. La liste des films dans lesquels il joue s'allonge sans cesse. Sa carrière cinématographique a commencé par un tout petit rôle dans Toto le héros, en 1990. Mais ses rôles prennent de l'ampleur à partir du film de Benoît Mariage, "Les convoyeurs attendent", neuf ans et neuf rôles plus tard. Plus tard, on peut citer "Quand la mer monte" de Yolande Moreau, "Un long dimanche de fiançailles" de Jean-Pierre Jeunet, "Aaltra", "Petites misères", "Faites comme si j'étais pas là", "Cowboy", "Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques", "J'ai toujours rêvé d'être un gangster", "Blanc comme neige", ou le fameux "Mammuth" de Benoît Delépine et Gustave Kervern. Si on se fie aux prochaines sorties, les mois qui viennent seront très "bouli". Il tient la tête d'affiche, avec Isabelle Huppert dans "Sans queue ni tête" de Jeanne Labrune, qui sort le 6 octobre. Il est aussi dans le très interpellant "Kill Me Please" de Olias Barco, prévu dans les salles le 3 novembre ; ainsi que dans le prochain film de Dany Boon : "Rien à déclarer". On parle également du dernier Benchetrit. Mais même si il semble pris d'une bouli-mie de rôles, et même si il excelle dans le métier d'acteur, son coeur va d'abord à la réalisation. Pas étonnant si, une fois à bord du taxi de Jérôme Colin, il prend les choses en main et qu'il nous guide par delà ses paysages favoris de sa Wallonie liégeoise.

Détail