Hep taxi ! - Agnès Varda (11/20) - 29/03/2019

tous les sites
Hep taxi !

Hep taxi !

Agnès Varda

  • 30 min

Depuis qu'elle a réalisé son premier film il y a plus de soixante ans, Agnès Varda n'a cessé de faire bouillonner son esprit créatif. Tantôt photographe, tantôt réalisatrice avec un crochet en tant qu'artiste plasticienne, la vie de cette pionnière de la Nouvelle Vague s'est faite de voyages, de rencontres et d'expériences visuelles. Une invitée exceptionnelle pour un Hep Taxi ! tout aussi exceptionnel qui prend pour l'occasion une forme inédite. La créativité de la cinéaste est plutôt communicative... Née à Ixelles à la fin des années 20, Agnès Varda et sa famille quittent la rue de l'Aurore et la Belgique en 1940 pour échapper à la guerre. Après une adolescence passée à Sète dans le Sud de la France, l'appel de la photographie la mène jusqu'à Paris où elle perfectionne un art qui deviendra son métier. De la Chine à Cuba, Agnès passe au crible de son objectif les réalités sociales des années 50. Vierge de toute expérience cinématographique, Agnès Varda fait une entrée fracassante dans le 7e art en 1955 avec La Pointe Courte. Cette chronique mêlant documentaire et fiction porte en elle les prémisses d'un genre nouveau qui vaudra à sa réalisatrice le surnom de « Grand-mère de la Nouvelle Vague. ». Sept ans plus tard, elle persiste et signe avec Cléo de 5 à 7 qui lui vaut sa première nomination au festival de Cannes et l'assoit définitivement dans le style qui a fait les renommées de Godard et Truffaut. Entre-temps, elle croise sur son chemin celui qui restera jusqu'à son décès prématuré l'amour de sa vie, le réalisateur Jacques Demy. Mamita-punk, comme la surnomment ses petits-enfants en référence à son look extravagant, est également animée d'un militantisme qu'elle exprime par le biais de sa caméra. Le mouvement révolutionnaire afro-américain avec Black Panthers, le féminisme avec L'une chante, l'autre pas, les inégalités sociales avec Sans toit ni loi, les affres de la société de surconsommation avec Les Glaneurs et la Glaneuse... La cinéaste met en lumière ces aspects de notre société dont elle laisse le spectateur seul juge. Celle qui habite depuis les années 50 dans la même maison parisienne de la rue Daguerre est une touche-à-tout qui se renouvelle sans arrêt. Elle élève la pomme de terre au rang d'objet d'art lorsqu'elle présente en 2003 à la Biennale de Venise son installation sur le tubercule, Patatutopia. Une exposition qu'elle ramène en Belgique en 2016 via Patates et Compagnie et dans laquelle ses souvenirs de jeunesse se mêlent à ses passions. L'idée lui a été soufflée par le Musée d'Ixelles qui lui a proposé d'héberger ses trésors dans la ville de son enfance. Une manière de boucler la boucle ? Pas vraiment, puisque la lauréate de la Palme d'honneur au Festival de Cannes en 2015 se prépare déjà à relever un nouveau défi : parcourir les routes de France avec un ami photographe pour une expérience d'un genre nouveau. La Glaneuse n'en a pas fini de glaner.

Détail

Hep Taxi

Rétro Taxi
Rétro Taxi

Prochain direct

à 21h58 sur La Deux

Rétro Taxi

Les 6 frères (Bogdanov, Renier, Dardenne)

Rétro Taxi
Rétro Taxi
30 min

Rétro Taxi

Rétro Taxi : les 6 frères (Bogdanov, Renier, Dardenne)

Hep taxi !
Hep taxi !
2 min 55 s

Hep taxi !

Hep taxi ! clip "les filles du bord de mer"

Extraits

Bonus

Liens promotionnels