Moto GP : Moto GP - GP Grande-Bretagne 2019 sur Auvio

tous les sites
GP Grande-Bretagne 2019 : Silence, on tourne

RTBF Sport - Moto GP

GP Grande-Bretagne 2019 : Silence, on tourne

Moto GP - GP Grande-Bretagne 2019

  • 2 min 16 s

Douze mois après le fiasco et l’annulation du Grand Prix, le Continental Circus plante à nouveau son chapiteau dans la campagne anglaise. Dans ce temple mythique dédié à la vitesse, nous allons vivre un moment hors du temps. Un de ces moments dont se nourrit l’histoire du Moto GP. Samedi, au risque de se répéter, Marquez s’offre une énième pôle...devant Rossi, sa meilleure qualif de la saison et Jack Miller. Quartararo et Rins complètent le top5 de cet exercice contre le chrono. Délibérément, j’oublie les dix-huit premiers tours pour en arriver aux deux derniers. Vainqueur à Austin, là où Marquez avait chuté, Rins tente de faire l’extérieur à...Marquez sans succès. Pas découragé pour autant, le pilote Suzuki recolle au champion du monde pour aborder le dernier virage. La suite est tout simplement surréaliste.Rins profite d’un léger décrochage de la roue arrière de la Honda pour couper la ligne d’arrivée avec une avance de 13 millièmes, le quatrième final le plus serré du Moto GP. 13 millièmes, c’était aussi l’écart entre Rossi et Biaggi en Australie en 2001. En 1996, Alex Crivillé avait devancé son équipier, Mick Dogan, de deux millièmes à Brno...comme Elias face à Rossi en 2006 au Portugal. Pour le record absolu, il faut faire un bond en arrière dans le temps. C’était en 1975 à Assen en 500cc, Giacomo Agostini et Barry Sheene avaient franchi la ligne en même temps. Le chronométrage manuel - limité au dixième de seconde - n’était pas assez précis pour départager les pilotes. Barry Sheene remportera cependant la course visuellement, puisque la photo-finish n’existait pas non plus à cette époque. Depuis 1990, le chronométrage a été revu au numérique et précis au millième de seconde, afin de ne pas revivre de telles situations.

Détail

Liens promotionnels