À Votre Avis : À Votre Avis sur Auvio

tous les sites
Garder une pension à 67 ans en tenant compte des métiers pénibles

La Une - Magazines

Garder une pension à 67 ans en tenant compte des métiers pénibles

À Votre Avis

  • 1 min 52 s

La faute aux syndicats, c’est aussi ce qu’avance David Leisterh, député MR au Parlement régional bruxellois : « Par rapport à la pénibilité, je crois qu’il faut un tout petit peu de pédagogie », souligne-t-il. « C’est certain, on a augmenté l’âge de départ légal à la pension à 67 ans. En parallèle, on a voulu lancer un énorme travail sur la définition de qui effectue un métier pénible. Ce n’est pas simple à définir, c’est extrêmement sensible. Parce que c’est comme ça que ça se passe en Belgique, et c’est une bonne chose, le Ministre Bacquelaine (MR) a voulu passer par la concertation sociale. C’est-à-dire demander aux acteurs quels sont d’après eux les critères pour définir la pénibilité dans le secteur public et privé. Dans le secteur public, peu avant que le gouvernement ne tombe, on avait un accord de deux syndicats sur trois avec une liste claire. (…) Pour le secteur privé, c’était aux syndicats et au patron à trouver un accord et ils n’ont pas su trouver d’accord. In Fine, cette réforme où on permet à des personnes qui effectuent un métier pénible de partir plus tôt n’a pas pu passer parce que les syndicats n’ont pas pu se mettre d’accord. Il faudrait qu’ils se remettent rapidement autour de la table et trouvent un accord pour qu’enfin les pompiers, les infirmier(e)s puissent partir plus tôt, comme ils le méritent ».

Détail

Liens promotionnels