Formula 1 Esports Series : Pro Series Live Show 2 sur Auvio

tous les sites
Formula 1 Esports Series

Formula 1 Esports Series

Pro Series Live Show 2

  • 1 h 59 min

Il y a tout juste un mois se tenais la première soirée de compétition des F1 Esport Pro series à Londres. Si l'ensemble des observateurs s'attendaient à une lutte Bereznay (Alfa) face à Leigh, champion en titre, le film de ces trois premières courses n'aura pas livré le scénario escompté. À l'issue des courses de Bahreïn, Shanghai et Bakou, le visage découvert par le public est celui de David Tonizza vainqueur de deux courses et leader du championnat au volant de sa Ferrari. La domination de l'Italien est certes du a son talent, mais aussi aux déboires de son adversaire hongrois, Daniel Bereznay. Pourtant parti à plusieurs reprises de la première ligne, l'Afla Romeo s'est retrouvée en deux occasions perdus dans les profondeurs du classement. À Sahkir, un freinage un peu optimiste sur le leader (TON) enverra en travers de Bereznay provoquant des dégâts sur sa monoplace ainsi que la destruction du museau de la RedBull de Rasmussen alors incapable d'éviter le drame. Les choses ne se sont pas améliorées à Shanghai avec un nouveau souci technique. Il devra se contenter d'une simple septième position à Baku, loin d'être suffisant pour sauver son début de saison. Et Brendon Leigh me direz-vous ? Le double champion du monde n'est désormais plus aidé par Bereznay et ses talents de metteur au point chez Mercedes. Longtemps proche de son nouvel équipier, le Polonais Krutyj, Leigh aura le mérite de s'être battu pour accrocher des points sur deux courses. Sa quatrième place à Bakou, a près de 3 secondes du podium, annonce une campagne difficile pour la marque à l'étoile. Marcel Keifer, le pilote Racing Point, pointe au troisième rang de la hiérarchie bien aidé par des résultats solides et constants. Titulaire de 31 points tout reste possible pour lui à l'issue du championnat si Tonizza ou Rasmussen commettent une faute. Dans l'ombre des leader certains parviennent à attirer l'attention à l'image du pilote Vitality-Renault, Jarno Opmeer, un petit point derrière Salih Saltunc et capable de faire mieux si la chance continue à lui sourire. Naukkarienen a prouvé à son équipe Williams Esports qu'il était un élément important dans la réussite de son équipe en ramenant la deuxième place et le podium à Bakou pour sa seule course disputée. S'il est important de rappeler que l'équipe championne repartira avec 500.000 dollars, deux pilotes performants sont nécessaires pour y arriver. Ce qui pourrait poser un souci à Ferrari. La Scuderia, a ce stade en tête (65 points) n'a pu compter que sur un seul de ses pilotes. RedBull Esport à contrario s'est forgé une solide seconde place (44 points) grâce à ses deux sim racers. Le podium est complété par Sport Pesa Racing Point (39 points). Derrière Alfa Romeo quatrième (35 points) on retrouve un midfield disputé entre Vitality Renault, Mclaren Shadow , Mercedes et Williams Esport. La deuxième soirée se tiendra ce mercredi 2 octobre avec trois nouvelles épreuves. Au programme, un calendrier tourné vers l'Europe. Après une visite de l'île Notre-dame et le circuit Gilles Villeneuve (Canada), direction le rapide tracé du RedBull Ring (Autriche) avant de se diriger vers le mythique tracé de Silverstone (Royaume-Uni). Des tracés qui offrent des possibilités pour certains autres noms de s'illustrer en piste.

Détail

Formula 1 Esports Series

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels