Sous Couverture : Sous couverture avec Marcel Sel sur Auvio

tous les sites
Filles, Tortures intérieures, Révolution : Vous avez le choix !

Filles, Tortures intérieures, Révolution : Vous avez le choix !

Sous couverture avec Marcel Sel

  • 15 min

DES HISTOIRES DE FILLES À PORTÉE DE TOUS.
Mais comment Lucile Poulain vous dégote-t-elle des premiers romans aussi captivants ?
LE BAL DES FOLLES, de Victoria MAS, aux éditions Albin Michel.
Le premier roman de Victoria Mas, la fille de Jeanne, est captivant car, partant de faits avérés et souvent très durs, il n’en demeure pas moins un excellent moment de lecture. Pas étonnant dès lors que l’ouvrage se soit retrouvé sur bon nombre de listes des prix littéraires.
Dans les années 1880, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, le professeur Charcot travaille sur le problème clinique des femmes dites hystériques, idiotes et épileptiques. A partir de là, Victoria Mas décline une histoire féministe, celle de femmes internées à tort et oubliées, telle Louise, 14 ans, enfermée parce qu’elle a été violée par l’un de ses oncles. Il y a aussi Eugénie qui craint de perdre sa liberté car, issue d’une grande famille, elle aurait des dispositions à l’ésotérisme. Chaque année, à la mi-carême, toutes ces jeunes filles et femmes sont conviées, au sein de l’établissement hospitalier, à l’étrange Bal des Folles, l’espace d’une soirée, est sont reines et princesses. Mais ce bal bien particulier est aussi l’occasion pour le Tout-Paris de venir s’encanailler.
Le Bal des Folles, un roman au fond historique et social des plus important, des histoires simples, à la fois touchantes et dures. Pour autant, ce roman divertissant pose aussi la question de la condition féminine au XIXe siècle, et, de là, nous interpelle sur la vigilance qui doit demeurer d’actualité tant la précarité sociale des femmes demeure sensible de nos jours.

TORTURES INTÉRIEURES ET LÂCHETÉS…
Entre polar horrifique et une tranche d’histoire pas si éloignée que ça, Michel Dufranne vous propose deux romans qui marquent la rentrée. Voici l'un d'eux.
LE JARDIN, de Hye-Young PYUN au éd. Rivages
Huy-Young Pyun est une auteure sud-coréenne assez méconnue, pourtant, comme la plupart des coréens, quand il s’agit de polar, elle a une force et une habilité à la narration époustouflantes
Dans Le jardin, un homme se réveille à l’hôpital, paralysé. Oghi se souvient qu’il était avec son épouse dans la voiture, puis, c’est l’accident. Parmi les voix des personnes qui se trouvent autour d’Oghi dans cette chambre, il y en a une plus familière, celle de sa belle-mère qui se penche sur lui et lui dit « Je vais prendre soin de toi… ». Tout est dit !
Un ouvrage qui a remporté le prix Shirley Jackson, prix qui récompense le meilleur roman d’horreur psychologique, si chers à l’auteure américaine. Rien à voir avec du fantastique donc, bien pire car la belle-mère va prendre soin de son beau-fils.

DE LA RÉVOLUTION MALGACHE À LA TRAQUE AUX NAZIS.
Cette semaine, Thierry Bellefroid vous propose un roman et une B.D. fascinants autour d’une période qui fut riche en transformations et en questionnements, celle qui suivit la Seconde Guerre mondiale.
ZÉBU BOY, d’Aurélie Champagne, éd. Monsieur Toussaint Louverture
Aurélie Champagne a mis des années à écrire ce premier roman car elle a un lien avec cette histoire très forte.
En 1947, Ambila, un soldat démobilisé rentre chez lui, à Madagascar, encore territoire français à l’époque. Son chez-lui, c’est l’autre France, celle de ceux qui n’ont rien au sortir de la guerre et qui ont pourtant tout espéré en partant se battre. Ils espéraient retrouver une identité, peut-être l’aisance ou, pourquoi-pas, la richesse ? Rien de tout ça.
Ambila a envie de recomposer le cheptel de bovins que son père avait constitué, un troupeau qui était reconnu sur l’île. Ambila était, avant-guerre, une sorte de toréro local, très connu. Mais voilà, il revient et n’est plus personne. Il va tenter de se retrouver, de se reconstituer et pouvoir dire à son père, je suis un homme, je suis dans tes traces.
En 1947, Madagascar est en effervescence, la révolte gronde. Progressivement, l’ancien soldat va perdre tous ses repères et devenir une figure tutélaire de l’insurrection contre l’occupant français. Un livre extrêmement fort sur le colonialisme de l’époque et sur cet après-guerre qui aura aussi des conséquences en Algérie

Détail

Sous Couverture

Sous couverture
Sous couverture

Prochain direct

à 23h13 sur La Trois

Sous couverture

Laurent Seksik

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels