Vivre ici : #REStart sport sur Auvio

tous les sites
Fanny Smets, la perchiste qui rêvait des JO malgré les difficultés

RTBF Info - Agenda

Fanny Smets, la perchiste qui rêvait des JO malgré les difficultés

#REStart sport

  • 4 min 18 s

Fanny Smets, la perchiste qui rêvait des JO malgré les difficultés - © Tous droits réservés
Fanny Smets, c’est un mélange entre courage, abnégation et force mentale. Mélangez les trois et vous obtenez la recordwoman de Belgique de saut à la perche, tant en salle, qu’à l’extérieur.

Il y a un an, lors des qualifications du saut à la perche aux Mondiaux de Doha, Fanny termine 20e avec un saut à 4,50 m, à 1 centimètre de sa meilleure performance. Puis le temps est passé et l’hiver est arrivé. Fanny est motivée comme jamais et elle part s’entraîner près d’Arnhem et du centre de haut niveau de Papendal.

Cet entraînement est rendu possible grâce à une opération de crowdfunding qui lui avait rapporté 4.500 euros en 2019.

Et puis, c’est la catastrophe, la pandémie arrive et tout s’arrête. Avec la crise du Covid-19, de nombreux événements sportifs sont reportés. C'est le cas des JO de Tokyo. Si pour certains, cela peut être vu positivement, pour Fanny Smets, ce report a été très dur à encaisser.

" J’ai pris du temps à digérer la nouvelle. Car cette année, c'étaient vraiment les JO et puis c'était fini, même s'il y avait encore les championnats d'Europe. Donc 2020, c'était l'année où je mettais un point final à ma carrière. Maintenant, il faut prolonger d'un an. J'aime bien ce que je fais, mais il y a beaucoup de sacrifices à faire et il va falloir tenir le rythme une année en plus ", commence par nous dire Fanny.

Car, la meilleure perchiste belge, diplômée en médecine à l’ULiège depuis 2012, rêvait de boucler sa carrière d’athlète dans le stade olympique de Tokyo. C’était son rêve ultime au bout d’un chemin chaotique.

Détail

Vivre ici

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels