EuropeS - Hongrie, Finlande, Belgique, où en est-on ? (2/5) - 20/05/2019

tous les sites
EuropeS

EuropeS

Hongrie, Finlande, Belgique, où en est-on ?

  • 29 min

" L'Europe est à la solde de la finance internationale ! Bruxelles nous empoisonne ! L'Europe ferme les yeux sur les voitures polluantes ! " Les idées reçues concernant l'Union Européenne sont nombreuses. En Hongrie, malgré les remontrances de Bruxelles, le très populiste Viktor Orban continue sa politique nationaliste et chrétienne. Son discours pro-famille et anti-migrants séduit toujours autant. La constitution hongroise adoptée sous son gouvernement a quasi gravé dans le marbre quelques principes : la religion catholique et l'affirmation du mariage comme une union entre un homme et une femme. Dans ce système rêvé par le premier ministre, les valeurs libérales ont de moins en moins leur place. Les réfugiés qui espèrent une vie meilleure en Europe n'ont pas disparu. L'ancienne route des Balkans a été fermée en 2016 lorsque l'UE a décidé de mieux protéger ses frontières mais depuis 2018, un nouvel itinéraire est apparu via la Bosnie puis la Croatie, membre de l'union. En route vers l'Europe occidentale, des groupes sont régulièrement repoussés par la police croate. Ils se retrouvent alors à Velika Kladusa. Migrants et réfugiés peuvent y bénéficier d'un hébergement temporaire et de services d'assistance. La Finlande, pays du bonheur est souvent montré du doigt pour son système démocratique basé sur la transparence et l'égalité. Nos voisins du nord trouvent normal de tutoyer les politiques, de consulter leurs déclarations d'impôts et d'obliger le parlement à examiner un projet si celui-ci a recueilli 50.000 signatures. Pourtant le pays des mille lacs et des aurores boréales n'échappe pas à l'extrême-droite et le parti " Vrais Finlandais " est devenu une force politique incontournable. Le corps européen de solidarité est une nouvelle initiative de l'Union européenne. Il donne aux jeunes la possibilité de se porter volontaires ou de travailler dans le cadre de projets organisés dans leur pays ou à l'étranger. Les participants, âgés de 18 ans, peuvent être sélectionnés pour prendre part à un large éventail d'activités (prévention de catastrophes naturelles, travaux de reconstruction, aide dans des centres de demandeurs d'asile). Les projets ont une durée de deux à douze mois. En Slovénie, l'antenne du bureau du corps européen de solidarité est un succès. En Belgique, le vote est obligatoire. Le système est complexe et l'électeur souvent perdu une fois dans l'isoloir. Certes, les différents régimes sont logiquement étudiés dans les dernières années du secondaire mais pour certains professeurs, c'est insuffisant. Une constitutionnaliste de l'ULB, aidée de ses étudiants en droit, a décidé de rendre la politique belge attrayante et simple...en proposant à des rhétos de participer à un " Escape Game ". Avec des sujets de la RTBF, de France 3, de HRT la télévision croate et de la RTVSLO slovène, en collaboration avec le CIRCOM, l'Association européenne des télévisions publiques régionales et avec le soutien du Parlement européen.

Détail

EuropeS

EuropeS
EuropeS

Prochain direct

à 23h43 sur La Trois

EuropeS

Le sentiment de sécurité

EuropeS
EuropeS
29 min

EuropeS

Hongrie, Finlande, Belgique, où en est-on ?

Lecture en cours ...
Liens promotionnels