Entrez sans frapper : Jonathan Zaccaï sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 2

La Première - Culture

Entrez sans frapper

Jonathan Zaccaï

  • 1 h 29 min

L'acteur et réalisateur belge publie "Ma femme écrit", un premier roman drôle et déjanté.

« Bagarre dans la Discothèque » à 11h30, avec Xavier Vanbuggenhout et Gorian Delpâture.

Et dès midi :

Les sorties BD de Xavier Vanbuggenhout :

- « Thérapie de Groupe, T.2 : Ce qui se conçoit bien » de Manu Larcenet (Dargaud)
- « Chroniques de jeunesse » de Guy Delisle (Delcourt/Collection Shampooing)
- « À coeur ouvert » de Nicolas Keramidas (Dupuis)
- « La Ferme Petit Pois : La nouvelle vie de Jen » de Lucy Knisley (Gallimard BD Jeunesse)

Le réalisateur, scénariste, acteur et auteur belge Jonathan Zaccaï pour son roman "Ma femme écrit" (Grasset).

Est-on propriétaire du souvenir d'un être aimé ? Après le décès de sa mère, Sarah Kaliski, Vincent décide d'écrire un roman à son sujet quand il découvre avec stupeur que sa femme, actrice comme lui, termine un scénario dont Sarah est l'héroïne. Pour Vincent, nul autre que lui n'a droit à la parole sur sa mère, peintre de talent injustement méconnue, personnalité intense et borderline, avec laquelle il entretenait une relation passionnelle. Ulcéré, il tente en vain de faire renoncer sa compagne, qui devient dès lors son « ennemie » sur le champ de bataille de leur vie professionnelle comme sur celui de l'intimité. Entre eux, leur fils Samuel, que son père paranoïaque, retranché au fond de l'appartement, soupçonne de prendre le parti de sa mère - de même que leurs amis et sa psy.
Alors que Vincent commence à percevoir des signes de sa mère et cherche à observer des phénomènes paranormaux, sa femme propose de jouer Sarah à une star ... en laquelle Vincent croit reconnaître Catherine Deneuve. Il va tout mettre en œuvre pour faire capoter le film, sans autre succès que d'être mis à la porte de chez lui. L'actrice star le recueille, devenant une étonnante figure maternelle de substitution...

Le coup de coeur de Gorian Delpâture : "Tu ne désireras pas" de Jonathan Miles (Monsieur Toussaint Louverture).

Amours périmées, destins brisés, vies en morceaux : dis-moi ce que tu jettes et je te dirai qui tu es. Un jeune couple squatte un appartement new-yorkais et vit de déchets et d'eau fraîche ; un linguiste enlisé dans la crise de la cinquantaine jongle entre sa femme infidèle et l'Alzheimer de son père ; une veuve du 11 Septembre s'interroge sur son avenir et celui de sa famille recomposée. Leurs points communs ? Le désir et le rejet, qui les poussent - chacun à sa façon - à vouloir plus, toujours plus, jusqu'à ce que leurs mondes délabrés en viennent à se frôler.

Détail