Entrez sans frapper : Jean Teulé sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 3

La Première - Culture

Entrez sans frapper

Jean Teulé

  • 1 h 29 min

Après les portraits de Rimbaud, Verlaine ou encore Charles IX, l'auteur français s'intéresse à Charles Baudelaire, dandy halluciné drogué jusqu'à la moelle, qui ne respectait rien, ne supportait aucune obligation envers qui que ce soit, déversait sur tous ceux qui l'approchaient les pires insanités...

« Bagarre dans la Discothèque » dès 11h30 avec Adeline Dieudonné et Sébastien Ministru.

Et dès midi :

"La mort qui tue" d'Adeline Dieudonné : Colette.

L'auteur français Jean Teulé pour son roman "Crénom, Baudelaire !" (Mialet-Barrault Éditeurs).

Si l'oeuvre éblouit, l'homme était détestable. Charles Baudelaire ne respectait rien, ne supportait aucune obligation envers qui que ce soit, déversait sur tous ceux qui l'approchaient les pires insanités. Drogué jusqu'à la moelle, dandy halluciné, il n'eut jamais d'autre ambition que de saisir cette beauté qui lui ravageait la tête et de la transmettre grâce à la poésie. Dans ses vers qu'il travaillait sans relâche, il a voulu réunir dans une même musique l'ignoble et le sublime. Il a écrit cent poèmes qu'il a jetés à la face de l'humanité. Cent fleurs du mal qui ont changé le destin de la poésie française.

Le "Boing Boum Tchak" de Sébastien Ministru : Spéciale Gilets jaunes avec 4 livres :

- Grégoire Delacourt : Un jour viendra couleur d'orange (Grasset)
- Tom Connan : Radical (Albin Michel)
- Sophie Divry : Cinq mains coupées (Seuil)
- Aude Lancenlin : La Fièvre (Les Liens qui Libèrent)

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels