Entrez sans frapper : Albert Dupontel et Gringe sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 3

La Première - Culture

Entrez sans frapper

Albert Dupontel et Gringe

  • 1 h 29 min

Albert Dupontel pour son nouveau film "Adieu les cons", une virée un peu folle en compagnie de Virginie Efira. Et Gringe pour son récit "Ensemble, on aboie en silence" sur la schizophrénie de son frère...

« Bagarre dans la Discothèque » dès 11h30, avec Xavier Vanbuggenhout et Gorian Delpâture.

Et dès midi :

Les sorties BD de Xavier Vanbuggenhout :

- « Black-out » de Hugues Micol et Loo Hui Phang (Futuropolis)
- « Les étranges enquêtes du Major Burns » de Devig (Fluide Glacial)
- « Hitler est mort ! Tome 1 : Vigilant et impitoyable » de Jean-Christophe Brisard et Alberto Pagliaro (Glénat)

L'acteur, réalisateur, scénariste et humoriste français Albert Dupontel pour son film "Adieu les cons".
Une interview signée Hugues Dayez.

Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu'elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l'enfant qu'elle a été forcée d'abandonner quand elle avait 15 ans. Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn out, et M. Blin, archiviste aveugle d'un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu'improbable.

Le rappeur et acteur français Gringe pour son livre "Ensemble, on aboie en silence" (Harper Collins).

Deux frères. L'un, candide, l'autre, rageur.
Leurs parents ont mis au monde la parfaite antithèse.
Quand Thibault fonce, Guillaume calcule.
Si Thibault tombe, Guillaume dissimule.
Prise de risque contre principe de précaution.
L'amour du risque face à l'art de ne jamais perdre.

En 2001, Thibault est diagnostiqué schizophrène. À cela, un Chevalier Lumière ne peut rien.
Sa bascule, il fallait la raconter. Et aussi la culpabilité, les traitements, la honte, les visions, l'amour, les voyages, les rires, la musique et l'espoir. Alors Thibault a accepté de livrer ses folles histoires. Et ses voix se sont unies à celle de son frère.
Contre une maladie qui renferme tous les maux, les clichés, les fardeaux, ils ont livré bataille.
À partir d'une tragédie universelle, ils ont composé un livre où douleur et mélancolie côtoient la plus vibrante tendresse.

Le coup de cœur de Gorian Delpâture : "Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld (Buchet-Chastel), qui a reçu en août dernier l'International Booker Prize.

Véritable best-seller aux Pays-Bas et dans toute l'Europe, le premier roman de Marieke Lucas Rijneveld livre un portrait sauvage et beau d'une enfance brutalement flétrie par le deuil.

À dix ans, la narratrice de Qui sème le vent vit en rase campagne aux Pays-Bas. Les repas de famille, les travaux de la ferme, les heures passées à observer les crapauds, tout devient par la grâce de son regard un fascinant terrain d'apprentissage. Mais quelques jours avant Noël, après avoir lancé un funeste présage à son grand frère parti patiner sur le lac, son monde va être brusquement bouleversé, tout comme celui de sa famille.

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels