Entrez sans frapper : Spéciale Janis Joplin sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 3

La Première - Culture

Entrez sans frapper

Spéciale Janis Joplin

  • 1 h 29 min

Ce dimanche 4 octobre, c'est les 50 ans de la mort de Janis Joplin. Icône du rock, elle a féminisé une scène longtemps accaparée par les hommes et imposé un style de vie libéré, porté par l'excès et transcendé par la musique. On en parle avec Jean-Yves Reuzeaux, qui a signé une biographie en 2007.

Retrouvez « Bagarre dans la Discothèque » dès 11h30, avec Xavier Vanbuggenhout et Gorian Delpâture.

Et dès midi :

Les sorties BD de Xavier Vanbuggenhout :

- « Kent State : 4 morts dans l'Ohio » de Derf Backderf (Cà et Là)
- « Malgré tout » de Jordi Lafebre (Dargaud)
- « B.O, comme un dieu » de Ugo Bienvenu (Les Requins Marteaux/ Collection BDCUL)

Ce dimanche 4 octobre, c'est les 50 ans de la mort de Janis Joplin.

On en parle avec Jean-Yves Reuzeaux, qui a publié en 2007 une biographie sur Janis Joplin dans la collection Folio biographies chez Gallimard.

« On m'a balancée dans ce groupe rock, on m'a refilé des musiciens dans les pattes, et la musique me poussait dans le dos. La basse me propulsait. C'est alors que j'ai décidé de me lancer totalement là-dedans. J'ai plus jamais voulu faire autre chose. C'était mieux et meilleur qu'avec n'importe quel mec. Et c'est peut-être justement ça le problème... »
Victime de sa légende, Janis Joplin (1943-1970) fut trop souvent caricaturée pour son penchant à l'autodestruction, la crudité de son langage et sa philosophie de l'extase. Mais l'essentiel est ailleurs. Icône du rock, elle a féminisé une scène longtemps accaparée par les hommes et imposé un style de vie libéré, porté par l'excès et transcendé par la musique. Plusieurs décennies après sa mort en solitaire dans une chambre d'hôtel à Hollywood, due à une overdose d'héroïne, elle reste à jamais la plus grande chanteuse de blues blanche de tous les temps.

Le coup de cœur de Gorian Delpâture : "American Dirt "de Jeanine Cummins (Philippe Rey).

Libraire à Acapulco au Mexique, Lydia mène une vie calme avec son mari journaliste Sebastián et leur famille, malgré les tensions causées dans la ville par les puissants cartels de la drogue. Jusqu'au jour où Sebastián, s'apprêtant à révéler dans la presse l'identité du chef du principal cartel, apprend à Lydia que celui-ci n'est autre que Javier, un client érudit avec qui elle s'est liée dans sa librairie... La parution de son article, quelques jours plus tard, bouleverse leur destin à tous.
Contrainte de prendre la fuite avec Luca, son fils de huit ans, Lydia se sait suivie par les hommes de Javier. Tous deux vont alors rejoindre le flot de migrants en provenance du sud du continent, en route vers les États-Unis, devront voyager clandestinement à bord de la redoutable Bestia, le train qui fonce vers le Nord, seront dépouillés par des policiers corrompus, et menacés par les tueurs du cartel...

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels