Entrez sans frapper : Bad Boys 3 et 50 ans de photographie française sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 4

La Première - Culture

Entrez sans frapper

Bad Boys 3 et 50 ans de photographie française

  • 1 h 51 min

Du cinéma avec les Belges Adil El Arbi & Bilall Fallah pour leur nouveau film "Bad Boys for life", dans lequel Will Smith et Martin Lawrence reprennent leur rôle culte de Mike Lowrey et Marcus Burnett pour résoudre une ultime affaire... Mais aussi « 50 ans de photographie française de 1970 à nos jours », avec notre invité Michel Poivert.

Dès 11h30, retrouvez la « Bagarre dans la Discothèque » avec Nicolas Herman et Éric Russon.

Et dès midi :

L'objet Pop de Nicolas Herman : le drapeau arc-en-ciel.

Les Belges Adil El Arbi & Bilall Fallah pour leur nouveau film "Bad boys for life".
Une interview d'Éric Russon.

Will Smith et Martin Lawrence reprennent leur rôle culte de Mike Lowrey et Marcus Burnett. Marcus est prêt à prendre sa retraite, mais Mike n'est pas décidé à mettre sa vie déjantée de côté. Il convainc Marcus de se joindre à lui pour faire face à Armando Armas, le chef d'un cartel de drogue de Miami. Les Bad Boys n'ont pas dit leur dernier mot...

L'historien de la photographie français Michel Poivert pour son beau livre "50 ans de photographie française de 1970 à nos jours" (Textuel).

Cet ouvrage vient combler un manque : aucune synthèse ne permettait jusqu'ici d'apprécier la nature et l'ampleur de la photographie française depuis la fin des Trente Glorieuses. Le pari est osé?: comment inclure les différentes pratiques photographiques allant de l'information à l'art contemporain ?
Par des approches thématiques, telles que le renouvellement du reportage, la passion pour le paysage ou bien le témoignage social, l'ouvrage permet de reconstituer la diversité d'une scène française. Du journal au musée, du récit de soi à l'ambition documentaire, du témoignage militant à l'expérimentation plastique, la photographie a fait sa révolution culturelle pour ne plus être qu'un métier ou une passion, mais bien un langage expressif.
Au-delà des photographes humanistes qui ont caractérisé la photographie « française » jusqu'aux Trente Glorieuses, sont révélées ici près de trois générations qui constituent une scène française bien plus qu'une « école ».
Remise dans son contexte institutionnel et intellectuel, l'idée d'une photographie « en France » apparaît comme un fait artistique et social majeur.

« Les inconnus connus » d'Éric Russon : le peintre et le chien.

Détail

Liens promotionnels