Entrez sans frapper : Alessandro Baricco - Première Partie sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 4

La Première - Culture

Entrez sans frapper

Alessandro Baricco - Première Partie

  • 1 h 48 min

L'auteur de "Soie" revient avec "The Game", un essai documenté et accessible dans lequel chacun peut puiser quantité d'informations utiles à sa propre réflexion et qui s'adresse autant aux générations qui ont connu les différentes étapes de cette évolution qu'aux enfants de l'ère numérique.

« Bagarre dans la Discothèque » dès 11h30, avec Bernard Dobbeleer et Jacques De Pierpont.

Et dès midi :

Chronique polar et littérature de genre avec Michel Dufranne et deux livres (un recueil et un premier roman) de deux nouvelles plumes US qui sont aux limites des genres :

- Matthew Neill Null, "Allegheny River", Albin Michel
- T.E. Grau, "Je suis le fleuve", Sonatine

Première partie de notre interview avec Alessandro Baricco pour son essai « The Game » (Gallimard).

« Nous voilà immergés dans une nouvelle ère numérique. La profonde mutation que nous connaissons aujourd'hui n'est pas seulement le fait d'une révolution technologique impliquant des outils inédits, mais aussi le résultat d'une insurrection mentale. En passant d'un système analogique à un système numérique, notre mode de vie, nos réflexes se trouvent profondément modifiés. Afin d'expliciter ce changement,

Alessandro Baricco remonte le temps et dresse un historique des événements fondateurs qui ont contribué à forger nos habitudes contemporaines. Avec son style si singulier, mêlant sérieux et humour, il établit une histoire et une géographie de cette nouvelle civilisation.
De l'invention du jeu vidéo jusqu'au bouleversement qu'a représenté l'iPhone, en passant par l'invention de Google, chaque innovation a fait évoluer notre rapport au monde, un monde requalifié de « Game », où les problèmes deviennent des parties à gagner, et dans lequel le jeu est élevé au rang de schéma fondateur. »

La chanson de Pompon : The Beatles avec « Back in the U.S.S.R. ».

Détail

Liens promotionnels