Entrez sans frapper : Stéphane De Groodt sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 2

La Première - Culture

Entrez sans frapper

Stéphane De Groodt

  • 1 h 50 min

« Par amour des mots, on sème tant, que la récolte livre parfois quelques pensées fugaces. » Adepte du jeu de mots et du calembour, s'inscrivant dans la ligne de Raymond Devos, Stéphane De Groodt est notre invité pour son nouveau livre "L'ivre de mots".

« Bagarre dans la Discothèque » à partir de 11h30 avec Adeline Dieudonné et Corentin Candi.

Et dès midi :

Le "Boing Boum Tchak" de Sébastien Ministru : "Un coup d'un soir suivi de Dans le lit de Marin" de Mathieu Bermann chez P.O.L.

« C'est l'histoire d'un désir. Je rencontre Marin sur Instagram, qui n'est pourtant pas un site de rencontres. À l'évidence, on se plaît. Il y a du désir de part et d'autre. Et il y a la réalité : des centaines de kilomètres nous séparent. Et puis ça, aussi : Marin, qui a vingt ans, aimerait être en couple, et je le suis déjà avec un autre garçon. Au fond, c'est un désir qui n'a aucune chance, pour le meilleur ou pour le pire. Mais j'ai écrit Un coup d'un soir. En toute logique, ce livre n'aurait jamais dû exister. Et encore moins celui d'après : Dans le lit de Marin, qui en est la suite et, aussi bien, l'envers ou la contradiction. C'est le désir poussé à bout. Mais, soudain, cela n'a pas le même sens pour Marin que pour moi. Et, après coup, je ne sais plus ce qui s'est passé. Et si je dois en avoir honte. Ce que je sais, c'est que je n'avais pas du tout envie d'écrire ce deuxième livre, parce que j'avais peur de ce que j'écrirais. »

Le comédien, réalisateur et humoriste belge Stéphane De Groodt pour son livre "L'ivre de mots" (L'Observatoire).

Par amour des mots, on sème tant, que la récolte livre parfois quelques pensées fugaces.
C'est donc le fruit de cette cueillette que je vous propose ici, en ouvrant le bal par l'exercice de la dédicace. Mais comme il me fallait choisir celui ou celle que je souhaitais honorer de cette tradition littéraire, j'ai choisi de ne pas choisir...
C'est ainsi que je dédie ce livre «?au Goncourt qui ne l'aura pas, et réciproquement?», mais aussi «?à Einstein, qui m'a appris à relativiser?», «?au pain perdu et au plaisir retrouvé?», ou encore à ces autres, couchés sur papier au «?hasard du je et de l'amour?».
En fait, cet ouvrage est dédié à vous. Emois...
Après ces hommages aux intérêts divers, je me suis laissé aller à quelques pensées vagabondes. C'est donc la tête dans les étoiles, que mes idées passaient de lune à l'autre. De ces philosophes qui en font parfois tout une Montaigne, aux femmes à ventre dont je loue le courage en passant par l'histoire d'avant et Ève, ou de Molière, magnifique comédien, qui pourtant n'eut jamais de Molière.
Ivre de mots, je vous invite à partager ces quelques vers.
Qui mime me suive...

"La mort qui tue" avec Adeline Dieudonné : Boris Vian.

Les sorties cinéma avec Louis Danvers :

- Les Misérables
- Mon nom est clitoris
- L'Art du mensonge
- La Reine des neiges 2

Détail

Liens promotionnels