Entrez sans frapper - Spéciale John Ford - 14/03/2019

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 2

Entrez sans frapper

Spéciale John Ford

  • 1 h 29 min

« La Chevauchée fantastique », « Les Raisins de la colère », « L'Homme tranquille », « La Prisonnière du désert », « L'Homme qui tua Liberty Valance »... John Ford, le réalisateur le plus oscarisé de l'histoire du cinéma, a façonné la légende de l'Ouest américain. Il a su révéler comme personne les grands clivages qui structurent la société américaine. Mais que reste-t-il des grands combats idéologiques dont son cinéma était porteur ? Réponses avec notre invité, le journaliste et réalisateur français Jean-Christophe Klotz.

Les sorties musique avec Luc Lorfèvre :

- Keren Ann : « Bleue »
- The Cinematic Orchestra : « To Believe »
- Foals : « Everything Not Saved Will Be Lost - Part I »
- La réédition du seul album solo de Mark Hollis de 1998, suite à son décès le 25 février dernier

L'écrivaine française Céline Minard pour son nouveau roman "Le Grand Jeu" (Rivages).

Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d'un massif montagneux, une femme s'isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ? C'est dans l'espoir d'une réponse qu'elle s'est volontairement préparée, qu'elle a tout prévu : longues marches, activités de survie, rédaction d'un journal de bord... Tout, sauf la présence d'une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions.

Le "Boing Boum Tchak" de Sébastien Ministru : "La Capitale" de Robert Menasse (Verdier).

Un cochon sème la panique dans le centre de Bruxelles. Autour de la place de la Bourse, un Turc de passage est renversé par l'animal. Un vieux monsieur lui tend la main pour l'aider à se relever : « Gouda Mustafa prit la main et se releva. Son père l'avait mis en garde contre l'Europe. » C'est sur cette scène symbolique que débute le roman de Robert Menasse, 448 pages haletantes et débordant d'imagination qui nous emmènent dans le monde ubuesque de « l'Europe ».

Le journaliste et réalisateur français Jean-Christophe Klotz pour son docu "John Ford, l'homme qui inventa l'Amérique", à voir ce dimanche 17 mars sur Arte à 22h50, dans le cadre d'une soirée John Ford (avec dès 20h50, le film "L'homme qui tua Liberty Valance").

En plus de cinquante ans de carrière et près de cent-cinquante films, John Ford, réalisateur le plus oscarisé de l'histoire du cinéma, a façonné la légende de l'Ouest américain. En donnant un visage aux déshérités de l'Amérique, des cowboys justiciers aux minorités persécutées, il a su révéler comme personne les grands clivages qui structurent la société américaine. Quarante-cinq ans après sa mort et à l'heure où les États-Unis traversent une crise politique sans précédent, que reste-t-il des grands combats idéologiques dont son cinéma était porteur ? En plongeant au cœur de sa filmographie, à travers le regard avisé d'historiens du cinéma et de réalisateurs contemporains et à travers des séquences tournées aujourd'hui dans les décors emblématiques de ses films, ce documentaire marche sur les traces de John Ford et explore les nombreux échos qui relient son œuvre aux tumultes que traverse l'Amérique d'aujourd'hui.

« La La Langue » de Joëlle Scoriels.

Détail

Entrez sans frapper

Entrez sans Frapper
Entrez sans Frapper

Prochain direct

à 14h30 sur La Première Bxl

Entrez sans Frapper

Extraits

Liens promotionnels