Entrez sans frapper : Spéciale Casanova sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper

Entrez sans frapper

Séquences 0 / 2

Entrez sans frapper

Spéciale Casanova

  • 1 h 29 min

Grand séducteur, qui usait aussi bien de charme que de perfidie pour conquérir les femmes, aventurier vénitien, il fut tour à tour violoniste, écrivain, magicien, espion, diplomate, bibliothécaire... Il laisse derrière lui une œuvre littéraire abondante, notamment ses mémoires : « Histoire de ma vie ». Mais qui était véritablement Giacomo Casanova ? Réponse avec notre invité, Michel Delon.

La chanson de Pompon : "500 connard sur la ligne de départ" de Renaud (sur le Paris-Dakar).

Marc Du Marais, le fondateur et chanteur du groupe La Muerte pour leur nouvel album "La Muerte".

« Les inconnus connus » d'Éric Russon : derrière le rideau...

Spéciale Casanova avec Michel Delon, professeur émérite de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, spécialiste du siècle des Lumières, en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine et qui publie "Casanova : Mes années vénitiennes" (Citadelles & Mazenod).

Des ruelles du quartier de San Marco où il naît au printemps 1725 aux Plombs, la prison du palais des Doges dont il s'évade fin octobre 1756, Giacomo Casanova fut vénitien par excellence. Jusqu'à l'âge de quinze ans, le jeune homme est un espoir de l'Église et reçoit les ordres mineurs. Mais déjà, sa faconde charme les filles de la paroisse ...
Protégé par de nobles Vénitiens, il court de séduction en séduction, la ville prêtant ses décors et ses recoins d'ombre à sa quête des plaisirs de l'amour. Vénitien voyageur, ses pas le mènent aussi dans les territoires où rayonnent l'éclat de la Sérénissime : Padoue, Bologne, Corfou, Constantinople ...
Ses mémoires enlevées inventent le même monde que celui des vedute de Canaletto et de Guardi, des fresques de Tiepolo, des scènes de genre de Longhi ou des portaits de Rosalba Carriera. Un monde plus grand, plus bariolé, plus éclatant, qui suscitera un amusement complice chez le lecteur.

« Sa vie par procuration », une chronique signée Myriam Leroy, où elle nous passe en revue sa semaine culturelle.

Détail

Entrez sans frapper

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels