Entrez sans frapper : Jacques Gamblin/Joëlle Scoriels/Sébastien Ministru/Hugues Dayez sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper 22/01/2020

La Première - Culture

Entrez sans frapper 22/01/2020

Jacques Gamblin/Joëlle Scoriels/Sébastien Ministru/Hugues Dayez

  • 48 min

Il est sur scène ces mercredi et jeudi avec son spectacle "Je parle à un homme qui ne tient pas en place" : sa correspondance durant 30 jours avec le navigateur français Thomas Coville qui, en 2014, tente de battre pour la 4ème fois le record du tour du monde à la voile en solitaire... Le "Boing Boum Tchak" de Sébastien Ministru : "Il fait bleu sous les tombes" (Albin Michel), le premier roman de la Belge Caroline Valentiny, finaliste du Prix Première 2020. "Enfant, lorsqu'il était en vie, il se couchait dans l'herbe, le soir, pour observer le ciel. Aujourd'hui, depuis son carré d'herbe étanche à la lumière, il a beau plisser les yeux, il ne peut plus rien voir." Jusqu'il y a peu, Alexis était vivant. A présent, il ne sait plus. Il perçoit encore la vie alentour, le bruissement des feuilles, le pas des visiteurs, et celui, sautillant, de sa petite sœur qui vient le visiter en cachette. Il se sent plutôt bien, mais que fait-il là ? Il ne sait plus. Ses proches n'y comprennent rien non plus. Quel est le mystère d'Alexis ? Qu'a-t-il voulu cacher à en mourir ? L'acteur et auteur de théâtre français Jacques Gamblin pour son spectacle "Je parle à un homme qui ne tient pas en place", à voir à Wolubilis à Bruxelles ces 22 et 23 janvier. Que dire à un homme en mer qui se bat contre les dépressions, les anticyclones et les secondes ? Que dire chaque jour à un homme qui fait de cette victoire un enjeu vital ? Que dire en silence, en absence ? Quelle place prendre sur ce bateau ? Que dire de soi, que dire de lui, que lui dire à lui ? Que se dit-on à soi en disant à l'autre ? Répondra-t-il ? Il nous embarque sur les flots fendus par le navigateur Thomas Coville en janvier 2014, lors de sa 4e tentative de record du tour du monde à la voile en solitaire. Pendant 30 jours, Jacques communique quotidiennement avec son ami. Depuis terre, il lui jette des mots gourmands et humoristiques, des mots profonds et encourageants. De la correspondance entre ces deux aventuriers est né ce spectacle sublime et poétique, inspiré de cette force vitale qui peut unir un homme à un autre, l'amitié. Dans « La La Langue » de Joëlle Scoriels, une chronique gambline : « l'ingambe Jacques Gamblin ». Les sorties ciné avec Hugues Dayez : - Just mercy - The farewell - Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

Détail

Liens promotionnels